Auto : la facture des radars pédago sera pour les automobilistes

Souvenez-vous, les radars pédagogiques sont les nouvelles coqueluches de la route. A la fois avertisseurs de radars fixes et annonciateurs de vitesse (excessive ou non !), ces petits bijoux ont un coût. Elevé. Et comment la France va-t-elle payer les 4 000 pédago ? Les amendes se chargeront de couvrir la facture…

Objectif : 4 000 radars pédagogiques

Sachant qu’un seul radar coûte 10 000 euros, que le gouvernement a prévu d’en installer 4 000, le calcul est assez simple et la facture élevée. 40 millions d’euros.
4,5 millions d’euros sont à ajouter à la facture. Somme correspondant à l’enlèvement des anciens panneaux avertisseurs. 
Les installations vont se faire progressivement, à raison de 200 nouveaux d’ici à fin septembre, selon le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant.
Les zones privilégiées seront les zones dangereuses et les zones précédant les radars fixes.

Mais qui donc va payer ?

Cela semble finalement assez logique. Les automobilistes qui se feront flasher auront le privilège de régler la facture. Les amendes paieront ces nouveaux radars.
« Le financement [des radars pédagogiques] sera assuré par le produit des amendes » annonce ainsi le ministre.
Avec le développement des autres radars (pas pédagogiques du tout), la facture ne tardera probablement pas à être acquittée. Pour en savoir plus sur ces nouveaux radars, lisez Auto : de nouveaux radars pour ne pas vous louper !
L’avis d’Assurland : ayez l’assurance de rouler en toute sécurité ! Respecter les limitations de vitesse, c’est à la fois protéger sa vie et celle d’autrui, tout en protégeant son porte-monnaie (c’est cher les amendes !)
En tant que conducteur prudent, vous pourriez même être récompensé à travers votre prime d’assurance auto !

Assurance auto

© 2017 AssurCity.