Santé / Attaques cérébrales: Comment repérer les symptômes d’un AVC et contacter en urgence le SAMU

L’accident vasculaire cérébral (AVC) qui touche une personne toutes les 5 secondes dans le monde est une urgence : il faut agir vite et appeler le 15, souligne la Société française neuro vasculaire (SFNV) à l’occasion de la 9e journée mondiale des AVC (World Stroke Day), samedi.

Selon la SFNV, le mot AVC pourrait également signifier « Agir Vite pour le Cerveau », car chaque minute compte. Les traitements sont d’autant plus efficaces qu’ils sont administrés très rapidement, avant que les lésions ne soient irréversibles.

Un engourdissement, une faiblesse ou une paralysie d’apparition brutale d’une moitié du corps, d’un bras ou d’une jambe ou du visage – des difficultés à parler, une diminution brutale de la vision d’un oeil, des troubles de l’équilibre, de la marche, ou encore un fort mal de tête soudain et sans cause connue : ce sont des signes qui doivent alerter, même s’ils sont brefs et régressent en quelques minutes.

Il faut donc réagir le plus rapidement possible – en composant le 15 (Samu) ou le 112 en Europe : « une minute de perdue c’est deux millions de neurones détruits », lance la société savante.

Par an, 1.400.000 personnes sont touchées par un AVC en Europe.
En France, chaque année, près de 130.000 personnes sont victimes d’attaques cérébrales; 62 000 en meurent.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le nombre mondial de nouveaux cas pourrait atteindre les 23 millions en 2030.
Le risque d’AVC progresse avec le vieillissement de la population. Mais il faut cependant savoir que 15% surviennent chez des moins de 50 ans, 25% chez les moins de 65 ans.

L’hypertension artérielle reste le principal facteur de risque. Il importe donc non seulement de la diagnostiquer – car il y a encore trop d’hypertendus qui ignorent leur état – et ensuite de suivre son traitement, insiste le Pr Mathieu Zuber président de la SFNV.
On estime  à 11.176.000 le nombre d’hypertendus de 35 ans et plus traités en France, selon l’enquête Flash 2010 du Comité Français de Lutte contre lHypertension Artérielle (CFLHTA).

Tabagisme, antécédents familiaux daccident cardio-vasculaire précoce (infarctus du coeur, mort subite ou AVC), excès de graisses sanguines (hypercholestérolémie…), diabète, troubles du rythme cardiaque, embonpoint abdominal, stress et sédentarité font partie des facteurs de risque.

Faire le 15 (Samu) permet d’orienter très rapidement le patient dans une unité de soins spécialisés, sans le faire passer par les urgences de l’hôpital, limitant ainsi le risque de séquelles et de décès.

Les maladies vasculaires cérébrales sont la première cause de handicap de l’adulte en France, la première cause de décès chez les femmes et la seconde cause de démence après la maladie d’Alzheimer.

L’AVC survient quand la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue soit à cause d’un bouchon (AVC ischémique) ou lorsqu’un vaisseau éclate (AVC hémorragique). Privées d’oxygène et de nutriments, certaines cellules du cerveau sont endommagées et d’autres meurent.

Cette action de la SFNV est organisée en partenariat avec le ministère de la Santé et la Fédération nationale France AVC.

Lire la suite ici : Santé / Attaques cérébrales: Comment repérer les symptômes d’un AVC et contacter en urgence le SAMU (source : News Assurances – Le N°1 de l'aide aux assurés)

News Assurances

© 2017 AssurCity.