iPhone : curieuse hausse de la fraude à l’assurance en Suisse

A chaque nouvel iPhone, c’est la même rengaine : les fans de la marque à la pomme ont la fâcheuse tendance à « perdre » ou se « faire voler » leur iPhone ! A l’occasion de la sortie du dernier modèle, le 4S, les compagnies d’assurance suisses témoignent sur ce « curieux » phénomène.

Nouvel iPhone, hausse de la fraude à l’assurance 

Les assureurs suisses constatent effectivement, à chaque sortie d’un nouveau modèle d’iPhone, que les déclarations de vol ou de casse sont à la hausse. Une hausse si remarquable que les compagnies ont du mal à croire à leur légalité.
Selon les assureurs helvétiques, les déclarations augmenteraient environ de 20%, « trop pour être le simple fruit du hasard » affirme Allianz Suisse.
Les compagnies soupçonnent une partie de ces déclarations d’être illégales. Les propriétaires d’anciens modèles d’iPhone feraient de fausses déclarations de vol ou les détruiraient volontairement afin d’être dédommagés et accéder au nouveau modèle.

Des solutions contre la fraude à l’assurance ?

Ces fraudes représentent des pertes pour les compagnies d’assurance. Afin de limiter la casse, ces dernières tendent à renforcer leur système de contrôle malgré la difficulté à prouver un cas de fraude.
Les demandes d’indemnisations pour ce type de sinistre sont donc davantage analysées. Autre solution dissuasive, les assureurs penchent de plus en plus pour un échange avec un modèle similaire et non plus avec le dernier modèle sorti.
Le conseil d’Assurland : en France, la fraude à l’assurance est une infraction pénale. En d’autres termes, en cas de flagrant délit frauduleux, vous vous exposez à une très grosse amende et même à une peine de prison.
Il existe par ailleurs une agence pour la lutte contre la fraude à l’assurance, nommée ALFA.



Étiquettes : , , , ,

© 2017 AssurCity.