Sony dit merci à l’assurance vie

Dans l’imaginaire collectif, Sony rime avec jeu vidéo, cinéma, musique, écran plat, ordinateur portable ou appareil photo. Pourtant, il apparaît aujourd’hui que la firme nippone brille aussi par ses services financiers. Des révélations laissent effectivement apparaître que Sony tire la majorité de ses revenus de ces services portés notamment par l’assurance vie.

Une source de revenus surprenante

Connue et reconnue dans le monde entier pour ses activités dans le domaine des nouvelles technologies et du divertissement grand public, Sony bénéficie aussi d’une source de revenus assez insoupçonnée.

Alors que la musique, le cinéma, l’électronique grand public, la téléphonie ou le jeu vidéo ne représente « que » la moitié de ses bénéfices, l’on apprend que l’autre moitié provient d’un domaine nettement moins glamour, à savoir les services financiers.

Plus fort que tous les secteurs de vente

De manière assez surprenante, la moitié des profits enregistrés par Sony trouve en effet son origine dans ses services financiers, terme qui désigne ses activités en matière de banque et d’assurance, dont une assurance vie tout à fait profitable.

La contribution de ces services ? Au cours de six des neuf derniers trimestres, ils ont généré plus de revenus que n’importe quel autre des secteurs de vente de Sony.

Visiblement, la diversification, ça paie !
Le conseil d’Assurland : vous êtes souscripteur d’une assurance vie ? Dans ce cas, peut-être vous reconnaîtrez-vous dans le portrait que dessine la dernière étude du Crédoc réalisée pour l’IEFP et l’AMF. Les détails et enseignements de cette étude vous attendent dans l’article Assurance vie : le portrait-robot du souscripteur.



Étiquettes : ,

© 2017 AssurCity.