Assurance vie : le nouveau sort de l’ISF

A l’issue des négociations, le gouvernement a enfin décidé du sort de l’impôt sur la fortune (ISF). Il ne disparaîtra pas comme cela avait été envisagé mais pour être imposable sur la fortune il faudra avoir plus de patrimoine qu’auparavant. Une bonne nouvelle pour les 300 000 moins grosses fortunes des grosses fortunes…

Quelques modifications à l’ISF

L’ISF est conservé mais son seuil d’entrée en revu à la hausse : alors qu’il suffisait d’avoir un patrimoine s’élevant à 800 000 euros, il faudra désormais avoir au minimum 1,3 millions d’euros pour commencer à être redevable de cet impôt.
Les taux d’imposition ont également évolué : dès le 1er euro, 0,25% pour les fortunes entre 1,3 et 3 millions d’euros ; 0,5% pour les plus grosses fortunes.
Enfin, il n’y aura plus de plafonnement de l’ISF ni même de bouclier fiscal. En revanche, il n’y aura pas de nouvelle taxation sur l’assurance vie.

Une réforme juste ?

Si le gouvernement renonce à la suppression de l’ISF, il ne va pas épargner la taxation des gros héritages. Il faut bien compenser ! De plus, si certaines grosses fortunes envisageaient de quitter la France, elles seraient également taxées par l’Exit tax, afin de lutter contre l’exil fiscal.
Grosses ou moins grosses fortunes, optez pour un contrat d’assurance vie adapté en comparant les offres sur Assurland.com !



Étiquettes : , , ,

© 2017 AssurCity.