Assurance vie : La réforme inquiète les Français

S’il devait y avoir demain un durcissement de la fiscalité de l’assurance vie, 59 % des Français souscripteurs d’un tel contrat seraient prêts à changer leur stratégie d’épargne. C’est effectivement ce qui ressort d’un sondage réalisé par Ipsos à l’initiative de la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA).

La FFSA à la rescousse

Face aux rumeurs d’augmentation de la taxe sur l’assurance vie dans le cadre de la prochaine réforme de la fiscalité du patrimoine, la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA) réagit.

Après avoir réclamé le statu quo de la fiscalité auprès de Bercy et des médias, l’organisation professionnelle vient de publier les résultats d’une enquête Ipsos intitulée « Les Français, la réforme fiscale et l’Assurance Vie » et réalisée auprès de 958 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population  française âgée de 18 ans et plus. Une initiative riche d’enseignements.

Vers un changement de la stratégie d’épargne

D’après ce sondage, les Français sont majoritairement hostiles à tout durcissement de la fiscalité actuellement en vigueur pour l’assurance vie. Ainsi, ils ne sont que 8 % à citer ce produit d’assurance parmi les placements à taxer en priorité. En revanche, ils considèrent que cette réforme devrait surtout concerner les actions (71 %) et les forêts (72 %).

Mais, l’enseignement de cette étude se résume à ce pourcentage lourd de sens : 59 % des souscripteurs changeraient de stratégie d’épargne en cas de durcissement fiscal, leur préférence allant alors à d’autres supports (35 %) voire à la fermeture pure et simple de leur contrat d’assurance vie (24%).

Reste maintenant à découvrir si ce sondage est parvenu à interpeller le gouvernement. Réponse attendue dans les prochaines semaines.
Pour trouver l’assurance vie qui correspond à vos envies,  comparez en quelques instants les différentes formules du marché !



© 2017 AssurCity.