Complémentaires santé : Des assurés lésés selon l’UFC Que choisir

Les hausses de cotisations des complémentaires santé en 2010 leur ont permis de fortement augmenter leurs frais de gestion et leurs marges en 2010 au détriment des assurés, alors que leurs contrats n’avaient pas encore été taxés, a déploré lundi l’UFC-Que choisir.

L’organisation de défense des consommateurs, qui a analysé un récent rapport officiel sur les complémentaires santé, affirme dans communiqué que 30% du produit des hausses de cotisations en 2010, soit 466M d’euros « ont été absorbés par les organismes complémentaires à leur seul profit ». Les complémentaires santé sont représentées par trois familles distinctes : les mutuelles, organismes sans but lucratif (56% du marché), les assureurs privés (27%) et les institutions de prévoyance (17%) qui sont en charge notamment des contrats d’entreprises.

Selon Que Choisir il y a eu l’an dernier une « explosion de la rentabilité des assurances santé », la différence entre leurs ressources et leurs dépenses « bondissant de 25% en un an, pour atteindre 373M », sur un chiffre d’affaires total de 33Mds. Or cette progression de la rentabilité, analyse l’organisation consumériste, a servi à augmenter les frais de gestion et de communication qui, en 2010, ont atteint 23,25% des cotisations, ainsi que les marges (+25%) des assureurs privés.

Les frais des complémentaires ont augmenté de 5,64%, soit plus vite que les prestations versées aux assurés (+4,25%), selon Que Choisir qui incrimine davantage les assureurs que les mutuelles, celles-ci « ponctionnant en moyenne moins leurs assurés », même si elles ont des frais administratifs plus élevés (12,85% contre 8,59%). L’UFC-Que Choisir réclame à nouveau la « publication pour chaque contrat d’assurance santé du niveau de remboursement en euros pour les dix actes les plus courants du parcours de soins », ainsi que la « communication par chaque organisme de son taux de redistribution des cotisations », c’est-à-dire ce qui est reversé en prestations aux assurés.

La taxe spéciale sur les contrats d’assurance (TSCA) a été introduite en début d’année pour les contrats santé (3,5%) puis doublée par le premier plan de rigueur fin août, ce qui a soulevé un large mouvement de protestation des mutuelles. Les contrats santé des mutuelles devraient augmenter en moyenne de 4,7% le 1er janvier 2012, du fait de la répercussion de cette taxe.

Paris, 19 déc 2011 (AFP)

Lire la suite ici : Complémentaires santé : Des assurés lésés selon l’UFC Que choisir (source : News Assurances – Le N°1 de l'aide aux assurés)

News Assurances

© 2018 AssurCity.