Tempête Joachim : entre sinistrés et note salée

Fort heureusement, la tempête Joachim s’est arrêtée de souffler depuis quelques temps déjà mais, avec l’apaisement des vents et la fin de la décrue, l’heure est logiquement aux estimations des dégâts par les acteurs de l’assurance. Découvrez ce nouveau bilan qui oscille entre coût pour les assureurs et nombre de personnes sinistrées.

Entre 80 000 et 120 000 sinistrés

D’après les dernières estimations de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA), la tempête Joachim qui a récemment balayé la France représentera pour les assureurs un coût oscillant entre 180 et 250 millions d’euros.

La FFSA révèle également que ce sont entre 80 000 et 120 000 personnes qui ont procédé à une déclaration de sinistres après le passage de la tempête. En règle générale, ces déclarations concernent des dégâts de moindre importance (coût moyen inférieur à 2 000 euros) couverts par l’assurance habitation dans sa version multirisque.

Les vœux des assureurs

Après Klaus et Quinten en 2009 ainsi que Xynthia et les inondations varoises en 2010, l’année 2011 apparaît désormais marquée par les inondations du sud-est de la France et la tempête Joachim

Logiquement, face à cette répétition des aléas climatiques, les assureurs souhaitent voir une intensification de la politique en vigueur pour la prévention des risques naturels.

On se souviendra que Bernard Spitz, président de la FFSA, a proposé la création d’un Observatoire National des Risques Naturels dans le cadre de la mission parlementaire Xynthia. Cet organisme sera officiellement lancé le 19 janvier 2012.
Le conseil d’Assurland : si vous envisagez dans un avenir proche de chausser les skis, pensez à bien vous assurer. Car, l’on ne sait jamais ce qui peut arriver ! Plus d’infos sur l’assurance des sports d’hiver avec l’article Des fêtes de fin d’année au ski ? Assurez-vous !.



Étiquettes : , , , , ,

© 2017 AssurCity.