Que faire pour s’assurer contre la perte d’autonomie ?

Face au risque de la perte d’autonomie liés à l’âge ou au handicap, il existe des contrats d’assurance dépendance. Avec près de 5,5 millions de souscriptions en France, cette assurance permet de financer soins et services liés à l’incapacité.

Que faire ?
Pour s’assurer contre la perte d’autonomie, on peut souscrire un contrat d’assurance dépendance. Il permet à une personne, ou à ses proches, de toucher une rente mensuelle ou un capital afin de financer soins et services liés à la perte d’autonomie. Cette assurance permet ainsi d’accéder à divers prestations tels que l’aide permanente à domicile, l’achat de matériel adapté à l’incapacité ou encore l’hébergement dans une résidence médicalisée.

Si le souscripteur du contrat ne devient jamais dépendant, la prestation n’est pas attribuée. Le capital accumulé peut alors être transmis à un bénéficiaire s’il y a été désigné dans le contrat préalablement.

Conditions

En règle générale,  il faut avoir entre 18 et 77 ans pour souscrire une assurance dépendance.

Ce qu’elle couvre

Lorsqu’une personne devient dépendante, le contrat prévoit (selon les compagnies) le versement d’une somme d’argent permettant :

– le financement d’une aide ménagère à domicile
– la prise en charge de la garde des enfants
– l’indemnisation d’un aidant familial
– le financement de l’acquisition de matériels adaptés
– une aide pécuniaire / psychologique (dans le cas d’une hospitalisation)
– des services de télé-assistance
-l’indemnisation de travaux d’aménagement du domicile
– l’hébergement en résidence médicalisé (EPHAD)

Les exceptions

L’exception majeure de cette assurance est en fait l’état de santé du souscripteur à la signature du contrat. Des tests sont effectués (en général, un questionnaire médical, éventuellement suivi d’examens spécifiques, précède toute acceptation du dossier). Si l’assureur juge que la santé du souscripteur est non conforme à l’exigence de la garantie, il peut refuser d’assurer.

Tous les contrats comprennent un délai de carence d’1 an en général, pendant lequel la garantie ne s’applique pas, sauf en cas d’accident. Les maladies psychiques ont un délai de carence plus long que pour les autres maladies.

Autres assurances

Les contrats d’assurance dépendance ne sont pas les seuls à couvrir la perte d’autonomie. On trouve aussi des contrats prévoyance (incluant le risque dépendance en garantie principale) qui permettent à l’assuré de toucher une somme d’argent en cas d’incapacité (rente mensuelle ou capital). On peut également se prémunir de la dépendance grâce à des contrats d’assurance-vie (c’est alors une garantie complémentaire).

News Assurances

Étiquettes : , ,

© 2019 AssurCity.