Cancers : Les moyens de dépistage et de détection précoce

Détectés précocement, certains cancers peuvent être soignés. Pour certains d’entre eux, des dépistages sont organisés au niveau national. Tour d’horizon des dispositifs prévus pour les cancers les plus fréquents.

Cancer du sein :

– Dépistage organisé par les pouvoirs publics pour les femmes âgées de 50 à 74 ans.
– Méthode / fréquence : mammographie (radiologie des seins) recommandée tous les deux ans sans avance de frais.

Cancer colorectal :

– Dépistage organisé par les pouvoirs publics pour les hommes et les femmes âgées de 50 à 74 ans.
– Méthode/fréquence : test (gratuit) à effectuer chez soi (test de recherche de sang dans les selles) tous les deux ans et coloscopie si du sang a été détecté dans les selles.

Cancer du col de l’utérus :

– Dépistage recommandé pour les femmes âgées de 25 à 65 ans.
– Méthode/fréquence : frottis cervico-utérin à effectuer à un an d’intervalle pour les deux premiers frottis, puis tous les 3 ans si ces deux premiers frottis sont normaux.

Cancer de la peau :

– Détection précoce recommandée pour tout le monde, d’autant plus si l’on est une personne à risques (peau claire, nombreux grains de beauté, antécédents familiaux…).
– Méthode / fréquence : auto-examen visuel de l’ensemble de la peau tous les 3 mois et consultation annuelle chez un dermatologue.

Cancer de la cavité buccale :

L’Institut national du cancer préconise la détection précoce de ce type de cancer par un professionnel de santé pratiquant des examens de la bouche : chirurgien-dentiste, médecin généraliste, médecin du travail.
Les personnes qui consomment du tabac et de l’alcool présentent des risques plus élevés de contracter un cancer de la cavité buccale.

Source : Institut national du cancer

News Assurances

© 2017 AssurCity.