Assurance dépendance : comment s’assurer contre la perte d’autonomie ?

Qu’elle résulte d’un âge avancé ou d’un handicap, la perte d’autonomie peut donner lieu à la souscription d’une assurance spécifique. Avec près de 5,5 millions de souscriptions dans l’Hexagone, l’assurance dépendance permet effectivement de garantir le financement de soins et services en lien avec l’incapacité.

L’assurance dépendance pour financer les soins et services

Face à la perte d’autonomie, il est possible de souscrire un contrat d’assurance dépendance. Ce produit d’assurance permet en effet au souscripteur ou à ses proches de bénéficier d’un capital ou d’une rente pour financer les soins et services qui résultent de la perte d’autonomie.

Quid si l’assuré demeure autonome ? Le capital pourra être transmis au bénéficiaire désigné au contrat.

La teneur de l’assurance dépendance

Une fois souscrite, l’assurance dépendance donne lieu au versement d’une somme d’argent, en capital ou rente, pour :
• financer une aide ménagère à domicile
• garantir la prise en charge des enfants
• indemniser un aidant familial
• acquérir un matériel adapté
• bénéficier des services de télé-assistance
• réaliser des travaux d’aménagement du domicile
• financer l’hébergement dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EPHAD)

Les alternatives à l’assurance dépendance

Si vous considérez que l’assurance dépendance ne satisfera pas vos attentes, sachez qu’il existe d’autres solutions sur le front des assurances.

L’on peut notamment évoquer l’assurance prévoyance qui aboutit au versement d’une somme d’argent à l’assuré en cas d’incapacité. 

L’assurance vie peut aussi être sollicitée pour se protéger du risque de perte d’autonomie. Il s’agit en ce cas d’une garantie complémentaire.
Le conseil d’Assurland : découvrez comment se comporte l’assurance obsèques grâce aux derniers chiffres dévoilés par la FFSA et le GEMA avec l’article Assurance décès : l’assurance obsèques à fin juin 2011.



© 2017 AssurCity.