Sécu : Les dépassements d’honoraires de médecins plus nombreux dans la capitale

Presque la moitié (45%) des médecins parisiens, spécialistes ou généralistes, pratiquent des dépassements d’honoraires pouvant aller à plus de cinq fois le tarif Sécu, un phénomène beaucoup plus rare dans d’autres grandes villes, selon une enquête du journal Le Monde publiée mardi.

L’enquête a été conduite à l’aide d’un outil informatique spécifique « aspirant » les 15.500 fiches des médecins exerçant dans les dix plus grandes villes de France que l’on peut consulter habituellement une par une sur le site Ameli.fr de l’Assurance maladie. Ce faisant, le journal a collecté tout un ensemble de données qu’il a ensuite analysées.

Sans surprise, la plus grande part des dépassements ont lieu à Paris. Les chiffres montrent que seulement 55% des médecins parisiens, spécialistes et généralistes, pratiquent le tarif Sécu (base de remboursement de l’assurance maladie, dit tarif opposable) pour leurs consultations. L’enquête n’analyse pas les actes techniques.

Les 45% restants facturent pour la plupart des honoraires de une à trois fois le tarif Sécu. Environ 10% dépassent de 3 à 4 fois le tarif remboursable tandis qu’une petite minorité réclament de 4 à 5 fois, et une poignée plus de 5 fois. Dans les autres grandes villes le phénomène est plus restreint. On constate quelques dépassements de 3 à 4 fois à Lyon, à Nice, à Marseille voire à Lille, mais ils sont très limités.

Globalement, 66,5% des médecins pratiquent le tarif Sécu à Lyon, 81,7% à Nice, 88,1% à Marseille et 90,5% à Toulouse. L’enquête montre que les médecins dépassant de plus de 5 fois le tarif Sécu sont au nombre de 66. Parmi eux, 55 exercent dans le cadre de l’hôpital public (où ils disposent d’un secteur libéral) et 53 sont parisiens.

La consultation la plus chère est celle du cancérologue David Khayat à 500 euros, rapporte le quotidien qui précise que le tarif de base de remboursement va de 23 euros à 69 euros si c’est un avis de consultant, comme c’est le cas pour le Dr Khayat. L’enquête montre l’ampleur prise par les dépassements, mise en lumière également récemment par une étude du magazine 60 millions de consommateurs et un livre d’une journaliste du Parisien-Aujourd’hui en France, Odile Plichon (« Le livre noir des médecins stars »). Selon un sondage Viavoice publié dimanche, 52% des Français souhaitent que l’on encadre les dépassements d’honoraires et 35% qu’on les interdise.

Paris, 10 avr 2012 (AFP)

News Assurances Pro



© 2017 AssurCity.