Résultats 2011 : Recul du résultat pour la GMF malgré une bonne dynamique

La GMF réalise un résultat net et un chiffre d’affaires en recul pour 2011. Toutefois, les éléments sont favorables avec des gains dans les lignes auto et habitation et surtout une bonne dynamique générale au-dessus du marché. La mutuelle d’assurances cible les agents des services publics et la santé pour se développer.

Avec un résultat net qui recule de 22% à 180M d’euros, la GMF a souffert à première vue lors de l’année 2011. En réalité, la mutuelle d’assurances a surtout souffert dans les chiffres d’un effet de comparaison avec 2010, année exceptionnelle par une reprise sur la réserve de capitalisation lors de l’exit-taxe et de la dépréciation sur sa détention de dette grecque.

« La provision passée sur la dette grecque nous a coûté 77,6M d’euros » explique Patrice Forget, directeur général de GMF. Dans le même temps, la mutuelle d’assurances a cédé sa participation dans Grands Millésimes de France. Avec l’effet favorable de « près de 36M d’euros » de la réserve de capitalisation en 2010, la GMF boucle donc un exercice financier un peu compliqué.

Par contre, sur le métier d’assureur, la mutuelle s’en sort avec les honneurs. Malgré une chute de son chiffre d’affaires en assurance-vie de 9%, la GMF profite d’une collecte restée positive de 418M d’euros qui représente près de 30% de sa collecte brute.

Comme beaucoup d’acteurs, la GMF a également signé une bonne année en dommages. Dans ce secteur, le chiffre d’affaires s’apprécie de 4,5% à 2,147Mds d’euros. Les assurances « non vie » profitent également du très bon début du produit santé. « Nous avons réalisé 30.000 contrats soit environ 45.000 personnes protégées pour la première année pleine, détaille Patrice Forget, et même 43.000 contrats à fin avril ».

« Nous avons été dynamiques sur l’ensemble des marchés et nous avons même fait mieux que le marché », livre de son côté Laurent Tollié, directeur général délégué de la GMF. La mutuelle d’assurance ne se fixe pas d’objectifs trop précis pour les années à venir mais aimerait réaliser équiper « 15% des sociétaires » à moyen ou long terme. Avec le lancement dernièrement d’un produit d’assurance emprunteur sur les crédit immobiliers, qui devrait produire 1.500 souscriptions en 2012, la GMF se positionne elle aussi dans une diversification vers des produits de prévoyance et de personnes.

L’objectif affiché de la GMF reste la conquête d’une partie de la fonction publique et des agents des services publics qui lui échappent encore. Un potentiel de croissance que la GMF ira chercher par des actions commerciales et des tarifs adaptés.

News Assurances Pro

© 2017 AssurCity.