Agents Généraux : Moins d’agents mais des commissions en hausse

Les agents généraux sont un peu moins nombreux en 2011 qu’ils n’étaient en 2010, mais voient leur chiffre d’affaires moyen augmenter. La profession se rajeunit et se féminise selon les chiffres d’Agea, la Fédération des syndicats d’agents généraux.

La Fédération des syndicats d’agents généraux vient de rendre publics les chiffres de la profession. Au 31 décembre 2011, les agents généraux étaient 12.449 contre 12.601 l’an passé (-1,2%). Le nombre d’agences recensées par Agea, qui prend en compte « les entités juridiques [utilisées] pour l’appel de cotisation », passe lui de 11.815 à 11.645 en 2011. En résumé, les agents généraux sont un peu moins nombreux, comme les structures. Les agences sont organisées sous différentes formes : 89,7% sont des agences individuelles, 5,9% des associations et 4,4% des sociétés de capitaux.

Selon Agea, les agents généraux sont plutôt implantés dans le sud de la France : les cinq premières régions sont l’Île-de-France, la Méditerranée, la région Rhône-Alpes, l’Aquitaine/Pays de l’Adour et la région Midi-Pyrénées.

Profession vieillissante mais renouvelée

Les agents généraux sont avant tout des hommes, à 87,2%. Un chiffre en baisse puisqu’il était de 87,6% en 2010. Agea note d’ailleurs que chez les nouveaux agents, 20% sont des femmes. La profession se féminise, et rajeunit. Agea affirme dans un communiqué que 700 nouveaux agents ont été nommés en 2011 « et que le nombre d’agents de moins de 35 augmente sensiblement au fur et à mesure des départs en retraite ».
Dans la pyramide des âges, la part des + de 60 ans tend d’ailleurs à se réduire, passant de 15% à 14,9%. Mais surtout, les moins de 35 ans représentent 6,1% des agents généraux, contre 5,8%.

Enfin, en termes de chiffre d’affaires, les agents généraux ont vécu une année 2009 meilleure que 2008. L’effet de comparaison entre une année qui a vu exploser la crise financière et une année d’accalmie relative, en lien par exemple avec le contraste vécu par les compagnies, n’est pas à négliger.
Toujours est-il qu’entre 2008 et 2009, le chiffre d’affaires moyen par agent est passé de 221.630 euros à 226.449 euros, soit une hausse de 2,2%. Et l’estimation d’Agea sur les chiffres d’affaires 2010-2011 révèle une hausse de 1,9%.

Présence dans le tissu économique

Dans le détail toutefois, 22,5% des agences réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 120.000 euros, alors que 14,6% dépassent les 400.000 euros et que 6,5% ont un chiffre d’affaires supérieur 600.000 euros. Enfin, 3,1% des agences ont publié en 2011 un chiffre d’affaires de plus de 800.000 euros.

Au delà de leur présence sur tout le territoire, les agents emploient en moyenne 2,3 personnes. En 2011 60,6% des agents sont adhérents Agea, soit 0,1 point de plus que l’an passé. Et surtout, ils restent détenteurs du plus du tiers des parts de marché en assurances de dommages (34%, comme en 2010) alors que des progrès sont à faire en assurances de personnes (7% des parts de marché).

News Assurances Pro

© 2017 AssurCity.