Résultats T3 : Zurich Insurance Group enregistre un bénéfice net en baisse de 62% au 3T

L’assureur suisse Zurich Insurance Group a publié jeudi des bénéfices en forte baisse au troisième trimestre, plombé comme prévu par des ajustements sur ses activités en Allemagne.

Sur la période, le bénéfice opérationnel de l’assureur zurichois a chuté de 34%, à 733M de dollars tandis que le bénéfice net s’affichait en baisse de 62%, à 477M, selon un communiqué.

Mi-octobre le groupe avait annoncé un relèvement de ses provisions de 550M pour ses activités outre-Rhin qui n’avaient pas constitué de réserves suffisantes.

« Nous prenons les mesures nécessaires en Allemagne, qui est un cas isolé, » a cependant déclaré aux journalistes le directeur financier, Pierre Wauthier, lors d’une conférence téléphonique.

Dans un communiqué, le groupe s’est cependant dit « particulièrement satisfait » de la performance du groupe sur les marchés matures, notamment aux Etats-Unis, ainsi que ceux à fort potentiel de croissance, tels que l’Asie et l’Amérique latine.

Sur neuf mois, le bénéfice opérationnel est resté stable par rapport à l’année précédente, à 3,2Mds tandis que le bénéfice net s’est contracté de 16% sur neuf mois, à 2,7Mds.

Le ratio combiné, qui mesure le rapport entre les frais de gestion et les coûts des sinistres par rapport aux primes encaissées, est ressorti à 97,6%, une amélioration de 1,2 point de pourcentage sur un an que le groupe attribue à la baisse du nombre de catastrophes naturelles par rapport à l’exercice précédent.

Le consensus des analystes interrogés par l’agence AWP tablait en moyenne sur un bénéfice opérationnel de 3,3Mds de dollars, et un ratio combiné de 97,1%. Le groupe n’a pas fourni d’informations supplémentaires sur l’impact de l’ouragan Sandy, qui a provoqué de larges dégâts sur la Côte Est des Etats-Unis.

“Pour nous, il est encore trop tôt pour donner des indications sur les dommages, » a expliqué Pierre Wauthier, précisant qu’il s’agissait d’une catastrophe complexe et de grand ampleur.

Mardi, le réassureur français Scor a dit s’attendre à une facture allant de 20 à 25Mds de dollars pour l’ensemble du marché de l’assurance et de la réassurance.

A 08H23 GMT, l’action de l’assureur suisse cédait 3,66%, à 223,60 francs suisses, alors que l’indice SMI des valeurs vedettes de la place suisse perdait 0,66%.

Pour Daniel Bischof, analyste chez Helvea, ces chiffres sont « mitigés dans l’ensemble bien que la profitabilité sous-jacente reste invariablement forte, » écrit-il dans une note, estimant que ces faibles résultats au troisième trimestre soient liés à une combinaison de facteurs exceptionnels.

ZURICH, 15 novembre 2012 (AFP)

News Assurances Pro



© 2017 AssurCity.