Assurances habitation : La CLCV insiste sur la résiliation des contrats

Publié le 13/05/2013 – Source : News-Assurances

La résiliation des contrats d'assurance habitation

Pour améliorer les pratiques des compagnies d’assurance pour cette année, les associations de consommateurs militent pour la normalisation de la pratique quasi généralisée de la « tacite reconduction », ainsi que pour l’amélioration au niveau du conseil. La CLCV a remarqué un manque de clarté au niveau des contrats d’assurance habitation.

Remise en question du devoir de conseil

Lors d’une table ronde qui s’est déroulée le 20 février et qui se portait sur le déchiffrage des pratiques, dans le domaine de l’assurance habitation, la CLCV ou « Consommation logement et cadre de vie » a mentionné que les consommateurs se sentent encore trompés par les assureurs. Cette association de défense des consommateurs remet en cause à nouveau le devoir de conseil sur la tacite reconduction.

Selon Olivier Gayraud, le chargé de mission consommation de la CLCV, « Les compagnies sont tenues de rappeler à leurs assurés la date limite pour résilier leur contrat au moins 15 jours avant l’échéance ». La CLCV soulève de nouveau le manque de clarté sur les contrats. Elle soulève également qu’il y a un grand manque d’information sur les franchises.  

Le directeur opérationnel d’Euro Assurance, Emmanuel Poyatos, affirme que « L’ensemble des acteurs fait des efforts pour rendre plus lisibles les contrats et les offres ».

Concernant les comparateurs

La CLCV a de nouveau soulevé un problème sur l’indépendance des comparateurs, le comparateur d’assurance inclus, des offres disponibles sur ces sites et de leurs rémunérations. Jehan de Castet, le président de lesfurets.com, affirme : « Aujourd’hui, 9 Français sur 10 font des économies sur leur contrat, à garanties équivalentes, en passant par un comparateur ». Il conclut qu’« Actuellement, si un assureur veut être compétitif, il ne peut plus se passer d’une visibilité de ces offres sur un comparateur d’assurances».

Pour les évolutions des pratiques, Claire-Anne Coriat, directrice générale Olivier Assurances, déclare : « les prochains mois pourraient changer la donne, notamment si une évolution législative intervient ».

La CLCV remarque encore que les consommateurs ne sont pas correctement informés des contrats. Elle soulève un grand manque de clarté et les conseils ne sont pas toujours suffisants.




© 2017 AssurCity.