Dynavie : le contrat d’assurance-vie de Monceau Assurances

Dynavie est le contrat d’assurance-vie “cœur de gamme” multisupport du groupe mutualiste Monceau Assurances.

Dynavie est proposé par le réseau des conseillers salariés spécialisés en assurance-vie du Groupe Monceau. A la différence de la pratique d’un certain nombre d’assureurs-vie sur le marché, Monceau Assurances a une politique d’évolution et de renforcement permanent de Dynavie, au service tant de ses nouveaux clients que des plus anciens en portefeuille. Dynavie existe ainsi depuis 1997, ce qui correspond à 17 années. Dynavie a ainsi pu « faire ses preuves » depuis 1997, notamment au niveau de la qualité et de la performance de son fonds en euros.

Dynavie est un contrat individuel, ce qui signifie que l’assureur peut améliorer le produit au bénéfice de l’adhérent, mais qu’il ne peut pas en dégrader une seule dimension sans l’accord écrit préalable de l’assuré.

Un ensemble de convictions mutualistes :

Un cantonnement strict des actifs du fonds en euros de Dynavie permettant de sécuriser les adhérents sur le fait que l’intégralité des plus-values réalisées sur les titres détenus dans le fonds en euros (actions, immobilier, OPCVM…) leur reviendront.

Le service chaque année du même taux sur le fonds en euros à tous les assurés, indépendamment de leur ancienneté, du poids de leur contrat, du poids relatif des unités de compte par rapport à l’épargne investie dans le fonds en euros.

Le choix de ne pas constituer de provision pour participation aux excédents (PPE) et de servir chaque année l’intégralité du rendement financier du fonds en euros aux adhérents du contrat.

Dynavie bénéficie d’un ensemble d’atouts pour l’adhérent :

– Des frais annuels de gestion de l’épargne de seulement 0,54 % des encours, ce taux étant valable tant sur la partie investie en euros que sur les unités de compte et intégrant en outre le financement d’une protection supplémentaire en cas de décès pouvant aller jusqu’à 40 000 € ;

 – une surperformance durable du rendement du fonds en euros par rapport à la moyenne du marché, avec respectivement :

– 3,76 % servis en 2013 à comparer à une moyenne de marché attendue à 2,70 %,

– 3,37 % servis en 2012 à comparer à une moyenne de marché de 2,90 %,

– une absence de montant minimum pour l’adhérent en cas de rachat partiel, de demande d’avance ou d’arbitrage,

– une gamme d’unités de compte volontairement limitée en nombre de supports, avec :

– 9 supports « classiques » permettant d’investir sur des classes d’actifs lisibles, par exemple : dans des obligations de la zone euro, dans des moyennes à petites capitalisations françaises et européennes…

– 3 supports « profilés » permettant à l’assuré de choisir son exposition en termes de risques avec le potentiel de rendement associé.

Principaux atouts de Dynavie

– Respect prouvé de tous ses adhérents par Monceau Assurances. Politique de fidélisation et de respect dans la durée des engagements pris.

– Surperformance durable du fonds en euros de Dynavie. Surperformance de 1,00 % du taux servi en 2013 (à savoir 3,76 %) par rapport à la moyenne de marché attendue à 2,70%.

– Poids de l’immobilier dans le fonds en euros de Dynavie combiné avec un savoir-faire historique de Monceau Assurances sur l’immobilier. 6 % d’immobilier dans le fonds en euros fin 2012.

– Politique de frais de Monceau Assurances sur Dynavie. Frais sur encours de seulement 0,54 % de l’épargne gérée.

– Cantonnement par Monceau Assurances des actifs de Dynavie. Refus de Monceau Assurances que la richesse constituée par les uns serve à alimenter des opérations marketing pour les autres.

Principaux inconvénients de Dynavie

– Potentielle irrégularité du taux servi sur le fonds en euros en raison de la politique de Monceau Assurances consistant à ne pas créer de PPE. Dans la pratique, cette politique a été largement favorable à l’épargnant ayant investi sur le fonds en euros de Dynavie.

– Absence d’option financière de rééquilibrage automatique de l’épargne par rapport à une allocation déterminée.

– Absence de garantie plancher (au-delà de la protection supplémentaire potentielle en cas de décès pouvant aller jusqu’à 40 000 €).

Pour en savoir plus sur Good Value for Money


News Assurances

© 2017 AssurCity.