Analyse du Livret RM de France Mutualiste

La France Mutualiste a tiré profit de son savoir-faire dans la gestion d’épargne à long terme et des placements immobiliers pour lancer d’autres offres à destination du “grand public“, notamment le Livret RM

Forte de 85 années d’histoire, la France Mutualiste est une “mutuelle” spécialisée sur les métiers de la retraite et de l’épargne-vie. Si certaines de ses offres comme la Retraite Mutualiste du Combattant (RMC) sont réservées aux anciens combattants, le Livret RM qui est un contrat d’assurance-vie multisupport, s’adresse au grand public.

Le Livret RM peut être souscrit, soit en s’appuyant sur les outils de vente à distance de La France Mutualiste (téléphone, courrier, internet), soit via l’une des 63 délégations et antennes réparties sur le territoire national.

Au-delà d’une dimension “Multisupport“, le Livret RM comporte une caractéristique originale et intéressante qui en fait également un bon outil de préparation à la retraite. A chaque versement, l’adhérent bénéficie d’un engagement de La France Mutualiste sur le taux de conversion de son capital en rente viagère, le cas échéant, lors de son départ à la retraite. C’est un vrai plus, dans un contexte où l’allongement constant de l’espérance de vie pousserait davantage un assureur-vie à ne prendre aucun engagement de ce type.

Le Livret RM porte en lui-même un certain nombre de caractéristiques intéressantes pour l’adhérent, conformes à la promesse “d’épargne mutualiste” de La France Mutualiste :

Une unicité de taux servi à l’ensemble des adhérents, indépendamment de leur ancienneté, du montant d’encours de leur contrat et de la part relative d’unités de compte (UC), le cas échéant, dans leur contrat.

Une grande accessibilité du produit, le montant minimum des versements mensuels programmés n’étant que de 30 euros. De même, dans l’hypothèse où l’adhérent met en place des versements mensuels programmés, le versement minimum à adhésion n’est égal qu’au montant du premier versement mensuel programmé ; cela permet donc de souscrire dès 30 euros.

Des frais d’entrée sur les versements très limités et bénéficiant d’un barème dégressif selon le montant versé par l’adhérent, la fourchette variant d’au maximum 1,00 % à 0,25 % au minimum.

Des frais annuels de gestion limités à 0,69 % de l’épargne constitué, soit un niveau situé dans la moyenne basse du marché des contrats multisupports.

De faibles coûts à supporter, en raison notamment de l’implication de près de 500 bénévoles dans le développement, les permanences et la vie mutualiste.

Principaux atouts du Livret RM

Surperformance du rendement du fonds en euros de + 40 centimes (soit + 0,40 %) chaque année depuis le lancement du Livret RM en 2010.

Garantie à chaque versement du taux de conversion du capital en rente viagère pour l’adhérent qui souhaite utiliser son Livret RM comme outil de constitution d’un supplément de retraite (en sachant que l’adhérent est tout à fait libre de sortir en capital s’il le souhaite).

Poids élevé de l’immobilier dans la composition du fonds en euros, à savoir 16,0 % fin 2013, ce qui constitue une bonne sécurité pour l’épargnant dans le contexte financier actuel et ce qui est cohérent avec un objectif d’investissement à moyen / long terme, notamment en vue de la retraite.

Possibilité pour l’adhérent de réaliser 4 arbitrages gratuits par an.

Proposition d’une option de stop-loss relatif permettant de sécuriser l’épargne investie en cas de fluctuations importantes des marchés.

Principaux inconvénients du Livret RM

Existence à ce jour d’une seule unité de compte (UC) dans le contrat.

Gamme d’options financières limitée au seul stop-loss relatif.

Goodvalueformoney


News Assurances

Étiquettes : , , ,

© 2017 AssurCity.