Le bonus malus, comment ça marche ?

Le bonus-malus est un coefficient attribué a tout conducteur d’un véhicule de plus de 80cm3 et déterminé en fonction de la sinistralité de l’assuré.

Les assureurs se basent sur ce coefficient afin de calculer la prime/cotisation d’un assuré pour l’année à venir. Les tarifs sont donc modulés en fonction de ce que coûte un assuré à son assureur. S’il ne subit aucun accident, il améliore son bonus et paiera donc moins cher. Si, en revanche, il est jugé responsable de sinistres, c’est son malus et sa prime/cotisation qui augmenteront.

Lorsqu’un conducteur souscrit sa première assurance auto à son nom, il part du bonus-malus de base, c’est-à-dire 1 ou 100%. S’il ne subit aucun accident en 1 an, son coefficient est réduit d’un bonus de 5%. Soit 95% ou 0.95. Le montant de sa cotisation de la 1ère année sera donc multiplié par 0.95 pour obtenir la nouvelle cotisation.

Si le conducteur se rend partiellement responsable d’un accident, son coefficient est augmenté d’un malus de 12.5%. S’il est totalement responsable, le malus appliqué est de 25% supplémentaires.

La cotisation est réévaluée chaque année au bout du 10ème mois de façon à ce que la nouvelle cotisation intervienne à la date d’échéance du contrat.

Regardez directement la vidéo sur Youtube


News Assurances

Étiquettes : , ,

© 2018 AssurCity.