Analyse de l’assurance-vie Concordances PERP Advance

Concordances PERP Advance est le plan d’épargne retraite populaire proposé par le réseau de conseillers patrimoniaux salariés de Legal & General. Ceux-ci sont implantés France entière ; ils apportent à leur clientèle une expertise patrimoniale approfondie ainsi qu’une large gamme de solutions financières allant au-delà de l’assurance-vie.

Concordances PERP Advance est un PERP multisupport permettant donc à l’adhérent de tirer profit d’une période généralement longue (entre 10 et 30 années) devant s’écouler avant son départ à la retraite pour diversifier son épargne au-delà du seul fonds en euros. Concordances PERP Advance propose une gamme de 17 unités de compte.

Chaque année, l’adhérent bénéficie de 12 arbitrages gratuits. L’adhérent qui le souhaite peut gérer personnellement son épargne et arbitrer entre les différents supports.

Pour l’adhérent qui ne souhaite pas s’impliquer directement dans la gestion de son contrat et son allocation d’actifs, Concordances PERP Advance propose 3 profils de gestion :

– un profil “modéré” investi à 100 % dans le fonds en euros,

– un profil “programmé” avec une réduction de l’exposition en risque au fur et à mesure du rapprochement de la date prévue de liquidation du PERP (gestion par horizon),

– un profil “équilibré” avec un investissement à 60 % sur le fonds en euros et à 40 % sur le fonds “Stratégie Indice Europe”

Le fonds en euros de Concordances PERP Advance (dénommé EUROPERP) délivre une bonne performance depuis son lancement. Globalement, le rendement servi (net de frais et brut de prélèvements sociaux) se situe 40 centimes au-dessus de la moyenne des PERP. A titre d’exemple au cours de ces trois dernières années, le taux servi a été :

– de 3,00 % en 2013,

– de 3,10 % en 2012,

– de 3,57 % en 2011.

Conformément à son objectif de constitution d’un supplément de retraite, Concordances PERP Advance propose à l’adhérent un large spectre de modalités de sortie en rente viagère au dénouement du contrat, à savoir :

– la rente viagère “classique” non réversible,

– la rente viagère réversible à 50 % ou à 100 %,

– la rente viagère “boostée durant les 5 ou les 10 premières années” :

          *réversible (ou non), le cas échéant à 50 % ou à 100 %,

          *avec majoration des versements de 50 ou 100 %,

           *durant les 5 ou 10 premières années,

– la rente viagère « croissante après 5 ou 10 années » :

           *réversible (ou non), le cas échéant à 50 % ou à 100 %,

            *avec minoration des versements de 30 ou 50 %,

            *durant les 5 ou 10 premières années.

A titre de rappel sur le plan fiscal concernant les PERP :

– Les versements réalisés sont déductibles du revenu imposable de l’adhérent, dans la limite de 10 % des revenus professionnels de l’année précédente à concurrence de 8 fois le plafond annuel de la Sécurité Sociale (PASS), ce qui correspond à 30 038 € en 2014 (10 % * 8 x 37 548 euros).

– Les versements réalisés sur un PERP avant 70 ans ne sont pas soumis à l’ISF.

– La valeur de capitalisation de la rente viagère issue du dénouement d’un PERP n’est pas soumise à l’ISF, sous réserve :

     *que l’adhérent ait réalisé des cotisations programmées et régulières durant au moins 15 années,

    *que le dénouement en rente ait été effectué au plus tôt à l’âge normal de départ à la retraite (62 ans) ou à la date de liquidation de la pension redevable d’un régime obligatoire d’assurance vieillesse (CNAV notamment).

Principaux atouts de Concordances PERP Advance

– Ancienneté du produit avec désormais 8 années de développement, en sachant que bon nombre de PERP ont dû être rationalisés sur le marché en raison d’un développement trop limité.

– Absence de frais à l’entrée sur les versements, en sachant que la pratique usuelle du marché consiste à prélever entre 3 et 5 % de frais d’entrée sur les PERP.

– Large gamme d’options de sorties en rente pour l’adhérent, Concordances PERP Advance proposant la quasi-totalité des schémas usuels sur le marché.

– Absence dans le fonds en euros d’obligations grecques ou portugaises, d’obligations de pays émergents, d’obligations High-Yield et de titrisation, de gestion alternative ou de matières premières.

– Frais de gestion des rentes limités à 2,00 %, alors que le marché se situe le plus souvent à un niveau de 3,00 %.

Principaux inconvénients de Concordances PERP Advance

– Versement minimum de 5.000 euros à l’ouverture du contrat.

– Versement mensuel minimum de 400 euros.

– Impossibilité pour l’assuré de garantir à l’avance la table de mortalité utilisée pour le dénouement de son contrat en rente viagère lors du départ à la retraite.

Sur le site Good Value For Money


News Assurances

© 2018 AssurCity.