Régulation : Aux Etats-Unis, la Fed demande aux banques moyennes des scénarios de démantèlement

Pour anticiper sur de nouvelles défaillances bancaires et sur un possible risque d’entrainement, les Etats-Unis demandent aux banques de prévoir des scénarios de démantèlement. AIG et Prudential notamment, sont concernés chez les assureurs.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a accordé vendredi un délai supplémentaire à plus d’une centaine de banques pour qu’elles améliorent leurs scénarios de démantèlement ou “testaments” réclamés par les autorités de régulation bancaires.

La Fed et la FDIC, l’agence américaine de garantie des dépôts bancaires, ont demandé vendredi à 117 grandes banques, disposant de moins de 100Mds de dollars d’actifs, de soumettre à nouveau d’ici le 31 décembre 2014, leurs projets de “testaments” (“Living wills“), selon un communiqué.

Ces établissements avaient déjà soumis des plans de résolution en décembre 2013. Il leur est demandé de décrire leur stratégie pour une “résolution rapide et ordonnée” en cas de défaillance, selon le code américain sur les faillites. Vendredi, la Fed et la FDIC affirment avoir fourni à chacun des établissements financiers des directives spécifiques pour les aider à élaborer ces “testaments“.

Les banques avaient en effet critiqué les autorités de régulation, expliquant manquer de consignes et de retour d’informations dans l’élaboration de ces scénarios de démantèlement. L’objectif est de répondre aux problèmes posés par les “too big to fail“, ces géants bancaires dont une faillite déstabiliserait l’ensemble du système financier et qui bénéficient, de fait, d’une garantie implicite des Etats.

Début août, la Fed et la FDIC avaient rejeté les scénarios de démantèlement d’un premier groupe de onze banques plus importantes, dont l’éventuelle faillite présenterait un risque systémique pour le circuit financier. Celles-ci avaient été les premières à présenter de tels scénarios aux autorités de régulation qui leur ont demandé de revoir leur copie.

Elles ont jusqu’à juillet 2015 pour présenter de nouveaux “testaments“. Hors secteur bancaire, un troisième groupe d’établissements comprenant notamment les assureurs britannique Prudential Financial et américain AIG doit également soumettre des scénarios de démantèlement. Il dispose de davantage de temps pour le faire.

(Avec AFP)



© 2017 AssurCity.