La stratégie digitale d’Allianz

L’assurance en ligne et le digital sont de nature à intéresser le secteur de l’assurance. En cause ? Peut-être le retard pris par le secteur, ou le manque de bonnes idées, voire le tâtonnement des services dédiés. Alors, quand un assureur de premier plan semble avoir trouvé un axe stratégique, forcément, il est épié, surveillé, surtout quand cet assureur a investi massivement sur le numérique ces dernières années…

Marché : Allianz France renforce encore sa stratégie digitale

Dans le cadre de sa stratégie digitale, Allianz France lance deux nouvelles applications mobiles et de nouveaux services connectés pour faciliter la relation client. L’assureur souhaite atteindre 20 à 30% de souscriptions en ligne d’ici 2016.

Une fois n’est pas coutume, c’est dans un cadre inhabituel qu’Allianz France a présenté sa stratégie de transformation de la relation client pour 2014. Digital oblige, l’assureur a convié la presse dans son nouveau showroom entièrement connecté : ambiance “numéricool” et décoration qui fleure bon la Silicon Valley.

C’est en partie ici qu’Allianz France peaufine sa stratégie digitale depuis quelques mois, afin de s’adapter aux nouveaux usages de ses clients. “Les Français sont très adeptes des objets connectés”, lance Virginie Fauvel, directrice Digital & Market Management et membre du Comité Executif d’Allianz France, que nous avions interrogé il y a peu sur la Loi Hamon. Après le lancement de sa nouvelle campagne publicitaire ou celui de la tarification en 1 minute pour souscrire une assurance auto, l’assureur poursuit sa digitalisation en proposant deux nouvelles applications mobiles. “Aujourd’hui nous avons comme stratégie de penser systématiquement une offre “Mobile First”, c’est à dire disponible sur mobile en premier. Nos offres sont systématiquement connectées”, ajoute Virginie Fauvel.

Deux nouvelles applications

Allianz France propose d’une part “Mon Allianz mobile” qui permet à chaque assuré de disposer de l’ensemble des référence de ses contrats et de pouvoir directement sur son mobile souscrire les offres en ligne de l’assureur (voir la vidéo ci-dessous).

Autre application, “Allianz Conduite connectée”, qui permet via un petit boitier à brancher sur son véhicule (sur le port OBD) d’évaluer sa conduite grâce à des données fournies sur son smartphone. Cette application permet aussi de faire appel à un service d’assistance. Le boitier (developpé par TomTom Telematics) est proposé en option sur les offres automobiles d’Allianz pour un coût de 50 euros par an. “Clairement, au fur et à mesure des données récoltées par cette nouvelle offre télématique, si on se rend compte que vous avez une conduite correcte, on pourra décider de revoir à la baisse votre prime d’assurance, mais uniquement à la baisse”, explique Delphine Asseraf, directrice Digital d’Allianz France

Partenariat avec amazon.fr

Si Allianz France revendique aujourd’hui 5% de souscriptions effectuées en ligne, l’assureur ambitionne d’atteindre les 20 à 30% d’ici 2016. Cela passe aussi par le concours de ses 3.800 commerciaux salariés et l’inspection commerciale, tous équipés d’iPhone 5C depuis peu.

L’assureur mise également sur l’aide à l’indemnisation, grâce à un service de remplacement noué avec le site amazon.fr. Ainsi, en cas de vol, de dégradation ou de sinistre dans une habitation, Allianz propose en un appel téléphonique d’estimer le montant des dégâts et d’indemniser le client en lui créditant instantanément tout ou partie de son indemnité sur son compte Amazon. Le montant limite d’indemnisation est de 2.000 euros concernant les sinistres sur le contenu de l’habitation et de 2.000 euros pour les sinistres immobiliers. Pour l’heure l’enseigne déclare que cette solution est acceptée dans 40% des cas par les assurés.



© 2017 AssurCity.