J’emménage en colocation. Quelles sont les démarches administratives à suivre ?

La colocation est un mode de vie économique et convivial, très en vogue chez les étudiants, mais il est important de suivre quelques consignes pour protéger vos biens personnels.

Avant de vous installer, vérifiez que le propriétaire du logement que vous souhaitez louer accepte de rédiger un bail de colocation, c’est-à-dire de nommer dans le bail chacun des colocataires.

Ce bail à votre nom vous permettra de souscrire une assurance habitation pour les risques locatifs, une obligation en tant que locataire. Vous pouvez choisir entre une assurance personnelle pour chaque colocataire ou bien une assurance qui nomme chacun des colocataires

Pour votre tranquillité, il est important que les biens de chacun soient déclarés au titre de l’assurance habitation. Les colocataires assurés devront être précisés sur le contrat pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation individuelle. Et ces informations devront être mises à jour auprès de votre assureur pour chaque départ ou arrivée d’un occupant.

Outre la couverture obligatoire, c’est-à-dire la responsabilité civile locative, d’autres garanties sont essentielles comme la garantie incendie, dégâts des eaux et vol, pour protéger vos biens personnels…

 Pour éviter des problèmes entre vous, définissez dès le début « un pacte de colocataire » sur l’usage de votre logement et des parties communes, la répartition des chambres, le prix du loyer en fonction de la chambre…

Pensez aussi à la répartition des tâches domestiques et des dépenses collectives : électricité, eau, internet.

Enfin, envisagez dès le début  les modalités de départ d’un d’entre vous, car la communauté reste responsable du paiement du loyer, même si quelqu’un s’en va.



© 2017 AssurCity.