Je pars bientôt à la retraite. Que se passe-t-il pour ma complémentaire santé ?

Le passage de l’activité professionnelle à la retraite est un moment qui se prépare. Pour en profiter pleinement, pratiquez une activité physique régulière, mangez de façon équilibrée et pensez à faire régulièrement un bilan de santé et à mettre votre carnet de vaccination à jour.

Pour conserver votre complémentaire santé, si vous avez une mutuelle individuelle, pas de formalité particulière. Si, comme beaucoup de salariés vous disposez d’une mutuelle d’entreprise, il est possible que votre employeur finance actuellement une partie de la cotisation de votre mutuelle. A votre départ à la retraite, vous devrez financez vous-même l’intégralité des cotisations.

Par exemple, si pendant votre vie active, votre employeur réglait 80 euros par mois de votre mutuelle, et vous-même 60 euros, désormais, vous devrez payer la cotisation en entier, soit 140 euros et celle-ci pourra être augmentée dans la limite de 50%. Pour en bénéficier, il est nécessaire d’en faire la demande au maximum dans les 6 mois qui suivent la rupture de votre contrat de travail.

C’est aussi le moment de faire un point sur votre couverture santé, en fonction de votre budget, votre historique médical et vos besoins actuels.
Pensez à vérifier les montants des remboursements liées aux dépenses d’hospitalisation (chambre particulière, forfait journalier…), aux séjours en établissement de convalescence, ou de rééducation, et aux dépassements d’honoraires des médecins.
De plus, soyez très vigilant pour les remboursements très peu pris en charge par la Sécurité sociale comme les prothèses dentaires, les dépenses d’optique ou d’audioprothèses.

Vérifiez également la prise en charge des soins tel que le sevrage tabagique, les consultations en diététiques, l’ostéopathie, la pédicure ou certaines médecines douces.

Enfin, des services d’assistances tels qu’une aide à domicile suite à une hospitalisation peuvent également constituer un confort supplémentaire très appréciable.
La bonne complémentaire santé est celle qui vous permettra de bénéficier de remboursements ciblés en fonctions de vos besoins de soins préventifs et curatifs.
Sachez que certains assureurs n’acceptent plus de nouveaux adhérents au-delà de 80 ans. Le choix que vous ferez maintenant doit donc s’envisager sur le long terme.

Regardez directement la vidéo sur Youtube


News Assurances

© 2017 AssurCity.