La grêle a endommagé le toit de ma voiture. Suis-je couvert par mon assurance ?

Les évènements climatiques semblent se multiplier dans les années à venir. Contrairement à l’idée reçue, vous n’êtes pas toujours remboursé en cas de catastrophe naturelle reconnue par un arrêté interministériel paru au Journal Officiel.
Tout dépend de la couverture que vous avez souscrite et de l’évènement climatique en question.

Si votre véhicule est assuré en « Tous Risques », alors il est forcément couvert pour tout évènement climatique reconnu comme « catastrophe naturelle ». C’est souvent le cas des inondations, des glissements ou des effondrements de terrain, voire des avalanches ou des cyclones.

Mais certains événements climatiques moins graves comme une tempête, la neige ou la grêle ne sont pas toujours reconnus comme « catastrophes naturelles ».

D’abord, vérifiez si vous êtes assuré : la plupart des assurances « Tous Risques » couvre également ces événements climatiques mineurs. En revanche, si vous avez souscrit une assurance au tiers de base, il y a peu de chances pour que vous soyez couvert pour les dégâts que la grêle a occasionnés, exception faite de quelques assureurs qui proposent l’option « Catastrophes naturelles » dans les formules aux tiers. D’autres vont encore plus loin et intègrent également la garantie « événement climatique » dès leur formule de base.

Ensuite, après avoir envoyé la déclaration à votre l’assureur, votre véhicule sera expertisé :
• Si le cout des réparations est inférieur à la valeur du véhicule, celles-ci seront effectuées et prises en charge par votre assureur, déduction faite de la franchise.
• si le coût des réparations dépasse la valeur du véhicule, alors vous serez indemnisé sur la base de la valeur du véhicule et selon les conditions prévues par votre contrat : pour un véhicule récent, la valeur d’achat ; pour un véhicule plus ancien, la valeur de remplacement fixée par l’expert.

Regardez directement la vidéo sur Youtube


News Assurances

© 2017 AssurCity.