Analyse de la Tontine PU du Conservateur

La tontine est un produit d’assurance-vie original remontant à plusieurs siècles (notamment au temps des voyages maritimes lointains et incertains) reposant sur quelques principes-clés :

  • Un ensemble de personnes se réunissent au sein d’une association tontinière qui sera dénouée à une date ferme et fixée d’un commun accord.
  • Chacun des membres de la tontine verse une somme d’argent de son choix qui lui donnera droit à une quote-part du capital constitué à l’échéance de la tontine, qui sera alors partagé entre les survivants.
  • Un gestionnaire financier gère le capital constitué au sein de la tontine, en sachant qu’il n’y a aucune obligation ni de garantie du capital au terme, ni de rendement annuel minimum, ni d’effet cliquet. Cette liberté de gestion financière permet une réelle diversification dans l’allocation d’actifs. Elle permet également de s’affranchir de tout « stress » de mesure d’une performance au 31 décembre de chaque année.
  • En cas de décès d’un membre de la tontine avant l’échéance prévue, les sommes initialement versées par ses soins sont « remises au pot ». Elles viennent donc bonifier le rendement de la tontine au profit des survivants.
  • Afin de se prémunir face au risque de perdre son épargne (ou plutôt « ses droits ») en cas de décès, les membres de la tontine sont invités à souscrire individuellement une contre-assurance décès optionnelle.

La tontine est proposée en France presque exclusivement par le groupe d’assurance mutualiste Le Conservateur qui est « le spécialiste » de la tontine depuis 1844. Concrètement, la tontine est proposée sous deux formes différentes :

  • Soit sous la forme d’une tontine à prime unique (PU) reposant sur le principe d’un seul versement initial réalisé par l’épargnant, par exemple : pour faire fructifier une somme d’argent en vue de la constitution d’un supplément de retraite,
  • Soit sous la forme d’une tontine à primes périodiques (PP) répondant davantage au souhait d’un épargnant de mettre régulièrement de l’argent de côté avec un objectif de long terme.

Dans le contexte actuel où le rendement des fonds euros fond rapidement, la tontine constitue une alternative intéressante de placement :

  • C’est le gestionnaire financier de la tontine qui a la charge de gérer l’épargne investie sur le long terme avec habituellement une part importante d’actions au début de la vie de la tontine. L’épargnant se déleste donc totalement du choix de supports financiers (unités de compte), de leur suivi dans le temps et de la réalisation d’arbitrages.
  • La tontine n’est pas soumise au nouveau cadre prudentiel Solvabilité II qui réduit fortement la capacité des assureurs-vie à investir sur le long terme sur des actifs « risqués » ou « peu liquides » comme les actions, les infrastructures, l’immobilier…
  • En comparaison avec le cadre des fonds euro croissance récemment lancés par le Gouvernement, la tontine présente un cadre de fonctionnement davantage pertinent et rodé. La tontine est également plus simple à gérer et à piloter qu’un fonds euro croissance ; c’est mieux pour l’épargnant, pour l’assureur et pour le gestionnaire financier.

Les Atouts

Principaux atouts de la Tontine à prime unique (PU) du Conservateur

  • Véritable alternative à l’assurance-vie en euros dans un contexte de fonte du rendement des fonds en euros, la longue durée de vie d’une tontine permettant au Conservateur d’avoir une gestion financière diversifiée et active.
  • Surperformance d’environ 0,50 % par an du rendement financier des différentes générations de tontine du Conservateur en comparaison avec la moyenne des fonds en euros.
  • Expérience durable, réelle et prouvée du Conservateur dans la gestion de tontines sur le marché français, avec quasiment aucune offre alternative de la part de concurrents.
  • Possibilité de souscrire une contre-assurance décès (dont les profits techniques éventuels viennent en bonification du rendement de la tontine) avec le(s) bénéficiaire(s) de son choix, en sachant que le capital transmis, le cas échéant, en cas de décès est net de tout impôt.
  • Non-intégration dans l’assiette d’imposition à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) pour les personnes concernées de l’épargne constituée au sein d’une tontine, tant que celle-ci n’est pas arrivée à échéance.

 Les Inconvénients

Principaux inconvénients de la Tontine à prime unique (PU) du Conservateur

  • Obligation d’attendre l’échéance contractuelle de la tontine pour récupérer son capital.
  • Frais d’entrée relativement élevés lors du versement dans la tontine, mais en sachant que ces frais sont amortis sur une longue durée et qu’il n’y a pas de frais annuels de gestion ensuite.
  • Perte du capital initialement versé dans la tontine en cas de décès durant la période blocage du capital, sauf à souscrire la contre-assurance décès proposée par Le Conservateur à cette fin.

Lien URL : http://www.goodvalueformoney.eu/selection/tontine-lgn0000013


news assurances

Étiquettes : , ,

© 2017 AssurCity.