Assurance logement : comment faire le bon choix ?

assurance-habitation

Qu’il s’agisse d’une location ou d’un achat, investir un premier logement se prépare. Mobilier, travaux… il convient de sécuriser le tout en s’assurant. Et là le mot magique surgit : la « Multirisques habitation » semble convenir à toutes les situations. Certes c’est la formule la plus sage … si l’on prend garde d’en vérifier la teneur exacte et de l’adapter à sa situation personnelle avec tout un jeu d’extensions. Car se garantir suppose un coût qu’il faut calculer. Et il s’avère impératif d’être prudent surtout quand on prend en compte la multitude d’offres qui ont envahi le marché via internet. Comment alors faire le bon choix ? Quels sont les textes de lois en vigueur ? Les textes obligent à se garantir dans certaines circonstances. Si un propriétaire occupant n’est pas tenu de protéger le bien qu’il habite, un locataire le doit pour préserver l’espace qui appartient au bailleur. De plus tous deux doivent assumer les dégradations qu’ils peuvent causer à autrui, tiers, voisins, proches ou propriétaire de l’immeuble où ils vivent : c’est la responsabilité civile et il faut la prendre en compte, de même que le dommage aux biens. Incendie, dégât des eaux, bris de glace, vol, vandalisme, tempête, catastrophe naturelle, … les causes de sinistres sont nombreuses, et les assurances en tiennent compte en les englobant dans leurs formules. Quelle est ma situation ? A partir de là, à vous d’évaluer vos dispositions. Êtes-vous locataire ou propriétaire ? Votre logement est-il équipé ou non ? Quels en sont l’état, la surface, les aménagements ? Maison ou appartement, les paramètres diffèrent, ainsi que les risques. De même si vous assurez une habitation principale ou secondaire, s’il y a un jardin et des dépendances ou pas. Quelle est l’exacte valeur des biens mobiliers que vous amenez avec vous ? Qui va s’installer avec vous ? On n’y pense pas forcément mais ces questions sont essentielles pour prendre conscience de vos besoins exacts en matière d’assurance, les lister avec précision et en référer auprès de votre agent. Quel type d’assureur contacter? A moins que vous n’ayez un interlocuteur dédié, il va falloir en choisir un. L’offre est vaste, démultipliée par internet où les sites ne manquent pas. La loi Hamon autorise désormais à changer d’agence en cours de contrat, aussi les comparateurs se sont multipliés. Mais sur quels critères se décider ? Ainsi les grands groupes possèdent un réseau, des accords avec des assureurs étrangers ce qui est très bien quand on voyage souvent, qu’on part travailler ou étudier dans un autre pays. Les agences de quartier sont plus proches de vous, à taille humaine, connaissent très bien les dossiers et les personnes. Quoi qu’il en soit, privilégiez le contact direct, prenez votre temps et demandez des devis avant de trancher. Quel type de tarif privilégier? Le premier réflexe est d’aller au moins cher. Ce n’est pas forcément le plus sage car ces tarifs attractifs sont trompeurs. En effet ils couvrent le minimum de garantie, il faudra donc ajouter de multiples extensions pour obtenir une assurance décente et cela sera au final aussi cher voire plus que de contractualiser une offre « moyenne ». Le mieux est de lire avec attention l’ensemble de la proposition en tenant compte des exclusions, des clauses. Outre le montant des cotisations, faites aussi attention aux franchises qui désignent les sommes que vous devrez verser en complément des remboursements de votre assureur. Utilisez un comparateur d’assurance habitation afin d’opposer les offres est encore le choix le plus judicieux que vous puissiez faire dans un premier temps. Pour vous renseigner et comparer les contrats d’assurances habitations :

  • Habitassure.fr
  • Economie.gouv.fr

news assurances

Étiquettes : , , ,

© 2017 AssurCity.