Analyse du contrat FAR (Fonds de Pension Associatif pour la Retraite) d’AGIPI

Agipi

Forte de 575 000 adhérents fin 2014, AGIPI est l’une des principales associations d’épargnants. Partenaire historique d’AXA France, AGIPI propose une gamme complète d’offres en assurances de personnes, couvrant :

  • les besoins d’épargne, de retraite, de prévoyance et de santé,
  • à destination des particuliers et des indépendants (TNS) dans le cadre fiscal Madelin.

D’une manière générale, les offres d’AGIPI sont caractérisées par :

  • une possibilité d’accéder à une large palette de garanties et/ou des niveaux élevés de couverture pour l’assuré qui le souhaite,
  • une bonne qualité des garanties et une bonne robustesse des offres, le positionnement d’AGIPI n’étant pas celui des prix les plus bas du marché, mais celui d’une solidité de ses offres pour un bon rapport qualité / prix global,
  • une grande continuité des offres dans le temps, l’enjeu d’AGIPI n’étant pas de « faire tourner » ses offres, mais au contraire d’ancrer son développement sur une gamme connue de ses adhérents et bénéficiant des évolutions / adaptations / modernisations jugées pertinentes.

Le FAR (Fonds de Pension Associatif pour la Retraite) d’AGIPI s’inscrit exactement dans cet état d’esprit. Avec plus de 66 000 adhérents et 2,7 milliards d’euros d’encours sous gestion fin 2014, c’est l’un des contrats de référence du marché de la Retraite Madelin. Lancé en 1994, le FAR est un produit ancien sur le marché ; c’est à la fois une qualité et un critère de « rassurance » pour un TNS qui souhaite épargner à long terme en vue de sa retraite (en sachant qu’on peut alors s’inscrire sur des durées de cotisations de 20 à 30 années, puis sur une période de versement de la retraite de 20 à 30 années à nouveau).

Le FAR bénéficie d’une croissance constante, tant de son nombre d’adhérents, de sa collecte et des encours gérés. C’est à la fois un gage de sécurité et de pérennité pour l’adhérent.

En termes d’évolution du produit, AGIPI a notamment décidé à l’automne 2014 d’y intégrer un fonds euro-croissance pour les adhérents qui le souhaiteraient. Compte-tenu de la faiblesse actuelle des taux d’intérêts (avec une OAT à 10 ans oscillant entre 1,00 et 1,30 % à l’été 2015), Good Value for Money estime le choix d’AGIPI pertinent. En effet, seul un horizon de placement à long terme (de l’ordre de 10 à 30 ans) permet aujourd’hui de proposer une offre pertinente pour l’épargnant en termes d’euro-croissance. Avec ce fonds, l’adhérent qui le souhaite bénéficie d’une garantie au terme de 100 % des versements réalisés dessus. En parallèle, la possibilité de diversifier l’épargne placée en contrepartie de la durée d’investissement devrait permettre de dégager un rendement supérieur à celui d’un fonds en euros « classique ».

A l’instar de la pratique du marché de la Retraite Madelin relevée par Good Value for Money, le FAR propose à l’adhérent qui le souhaite de garantir à chacun de ses versements la table de mortalité qui sera applicable lors de la conversion du capital constitué en rente à son départ à la retraite. Concrètement, cette option permet au TNS de savoir à combien d’euros de rente il aura droit à chacun de ses versements.

En conformité avec son positionnement toujours « un peu différent » ou « un peu plus technique » que les autres, AGIPI propose également au TNS qui le souhaite sur son contrat FAR de bloquer définitivement à compter de ses 50 ans la table de conversion de ses versements en rente.

En termes de gestion financière, le FAR est « logiquement » un contrat multisupport avec une gamme de 11 supports (UC) dont le libellé est assez explicite pour l’épargnant, par exemple : « AGIPI Actions ». Afin d’aider le TNS à gérer son épargne sur le long terme et à optimiser le montant de sa future retraite supplémentaire, le FAR propose plusieurs conventions de gestion, à savoir :

  • une gestion « par horizon » consistant à faire évoluer automatiquement la répartition de l’épargne en fonction de la durée restante avant le dénouement en rente,
  • une gestion « profilée » permettant à l’adhérent de diversifier son épargne, avec un niveau d’exposition en risque défini par ses soins,
  • une gestion « patrimoniale » permettant de combiner à la fois le niveau de risque des supports retenus (au-delà du fonds en euros) et une sécurisation progressive en fonction de l’âge de l’assuré.

Principaux atouts du FAR Retraite Madelin d’AGIPI

  • Positionnement en tant que l’un des contrats de retraite Madelin de référence du marché depuis son lancement en 1994.
  • Modernisation / Adaptations régulières du FAR par AGIPI, le dernier exemple en date étant l’intégration d’un fonds euro-croissance à l’automne 2014.
  • Richesse des options du FAR, tant au niveau de la gestion financière que des différents schémas de rentes proposés.
  • Large gamme de garanties de prévoyance au choix de l’adhérent afin de sécuriser sa future retraite : exonération de paiement (en cas d’ITT), garantie plancher (en cas de moins-value sur UC), garantie décès (au profit des bénéficiaires désignés), garantie de bonne fin.
  • Niveau fixe des frais de services des rentes, à savoir 2 € par versement mensuel ou 5 € par versements trimestriel.

Principaux inconvénients du FAR Retraite Madelin d’AGIPI

  • Montant minimum à la souscription de 1 000 €.
  • Absence d’unités de compte externe au Groupe AXA.
  • Frais sur encours de 1,00 % sur les unités de compte.

Lien URL : http://www.goodvalueformoney.eu/selection/epargne-retraite-madelin-lgn0000004

Lire la suite ici : Analyse du contrat FAR (Fonds de Pension Associatif pour la Retraite) d’AGIPI (source : news assurances – N°1 de l'aide aux assurés)

news assurances

© 2017 AssurCity.