Analyse du contrat Afer Eurocroissance de l’Association Afer

Afer

Dans le sillage des conclusions du rapport sur l’assurance-vie rédigé en 2013 par les députés Karine Berner et Dominique Lefebvre, l’Association Afer a lancé au printemps 2015 une nouvelle forme de fonds en euros avec Afer Eurocroissance. Pour mémoire, la mise en place des fonds Euro Croissance s’inscrit à la croisée des événements suivants :

  • La mise en œuvre des nouvelles normes prudentielles Solvabilité II au 1er janvier 2016 qui pénalisent pour les sociétés d’assurance-vie la prise de risque dans les actifs de leurs fonds en euros, c’est-à-dire notamment l’investissement dans des actions, dans des titres non cotés, dans des obligations corporate et dans des obligations ayant un rating moyen (BB ou moins).
  • Un niveau historiquement bas des taux d’intérêts au plan mondial, dans un contexte de croissance économique molle et de guerre des changes. Pour mémoire, l’OAT à 10 ans ne délivre qu’un coupon annuel que de 1,01 % (valeur au 30 décembre 2015). Sachant que les fonds en euros classiques sont investis à environ 80 % en obligations, un tel niveau de l’OAT ne permet pas à un assureur-vie de dégager un niveau suffisant de rendement financier.
  • Une forte réticence des français à investir dans des placements non sécurisés. Malgré tous les efforts des assureurs-vie et de leurs réseaux de distribution, le taux d’unités de compte (UC) dans la collecte d’assurance-vie ne dépasse pas 20 % fin 2015. Pour contourner cet obstacle, l’une des solutions est d’autoriser les sociétés d’assurance-vie à diversifier un peu plus les actifs de leurs fonds en euros.

Pour mémoire, le principe des fonds Euro Croissance est de ne proposer qu’une garantie (partielle ou totale) du capital investi :

  • non plus au jour le jour, comme dans un fonds en euros « classique »,
  • mais uniquement à une échéance déterminée généralement située entre 8 et 50 ans.

La suppression d’une garantie en capital au jour le jour permet à l’assureur-vie de s’inscrire dans le temps au niveau de ses placements financiers et de prendre davantage de risque au démarrage, par exemple en investissant à hauteur de 15 % en actions, là où les fonds en euros « classiques » ne sont en moyenne investis qu’en moyenne à 8 % en actions.

L’assuré qui a investi dans un fonds Euro Croissance bénéficie toujours d’une possibilité de rachat (partiel ou total) à tout moment. Mais le rachat est réalisé en fonction de la valeur des actifs du fonds ; l’assuré qui aurait besoin de liquidités et devrait retirer de l’argent d’un fonds Euro Croissance avant la date d’échéance serait susceptible de perdre une partie de son épargne, mais aussi de bénéficier d’un gain supérieur à celui réalisé dans un fonds en euros « classique ».

Souhaitant accompagner le développement de l’Euro Croissance au plan national, l’Association Afer a lancé son fonds Afer Eurocroissance en juin 2015. Concrètement, celui-ci est automatiquement accessible dans tous les contrats Afer Multisupport ouverts depuis cette date. Pour les adhésions antérieures, il est nécessaire de procéder à une transformation du contrat (du type « transfert Fourgous ») avec l’engagement de l’adhérent d’investir alors au minimum 10 % de son épargne transférée dans le fonds Afer Eurocroissance.

Au regard de la faiblesse des taux d’intérêts, l’Association Afer propose un investissement sur une durée (au choix de l’adhérent) située entre 10 et 40 années.

A la différence d’autres fonds Euro Croissance lancés sur le marché, le fonds Afer Eurocroissance apporte une « vraie » garantie à 100 % du capital investi, y compris après prise en compte des frais initiaux d’investissement dans le fonds et des frais annuels de gestion sur encours. L’analyse du marché réalisée par Good Value for Money montre que certains fonds Euro Croissance n’apportent qu’une garantie de 80 % du capital investi.

Pour l’adhérent qui souhaiterait protéger ses bénéficiaires vis-à-vis d’un risque d’une éventuelle situation de moins-value de l’investissement dans Afer Eurocroissance à leur décès, il est possible de souscrire une contrassurance décès (sous réserve d’avoir moins de 75 ans).

Principaux atouts du fonds Afer Eurocroissance

  • Vraie garantie de 100 % du capital initialement versé, nette de frais d’entrée et de frais annuels de gestion sur encours.
  • Possibilité d’investir dans le fonds Afer Eurocroissance à partir de 100 € de versement
  • Frais annuels de gestion d’Afer Eurocroissance de 0,89 % ce qui est un niveau relativement bas au regard des autres fonds en Euro Croissance étudiés par Good Value for Money.
  • Savoir-faire prouvé d’Aviva Investors dans la gestion financière de fonds en euros et d’engagements de long terme.
  • Support d’investissement adapté à une approche de préparation à la retraite, le cas échéant.

Principaux inconvénients du fonds Afer Eurocroissance

  • Garantie du capital uniquement à l’échéance, mais en sachant que c’est le principe même des fonds Euro Croissance.
  • Niveau actuel très bas des taux d’intérêt (avec une OAT à 10 ans à 1,0 %) rendant plus difficile le montage d’un fonds Euro Croissance.
  • Nécessité pour les anciens adhérents du Mutlisupport Afer de procéder d’abord à une transformation de leur contrat (avec préservation de l’antériorité fiscale) avant de pouvoir investir dans le fonds Afer Eurocroissance.

Lien URL : http://www.goodvalueformoney.eu/selection/euro-croissance-lgn0000029

Lire la suite ici : Analyse du contrat Afer Eurocroissance de l’Association Afer (source : news assurances – N°1 de l'aide aux assurés)

news assurances

© 2017 AssurCity.