Deux ans après, la Loi Hamon est bien connue mais peu utilisée

Une Loi connue mais mal comprise…

Deux ans après l’entrée en application de la Loi Hamon, 71 % des Français en ont entendu parler, soit 8 % de plus que lors de notre précédent sondage en novembre 2015. Un chiffre à tempérer cependant puisque 25 % des sondés seulement savent précisément de quoi il s’agit quand 46 % en ont une vague idée et 29 % ne la connaissent pas.

Ce léger bémol n’empêche pas 59 % des Français de penser que résilier son assurance auto ou habitation est désormais plus simple quand ils n’étaient que 31 % en 2015. 8 % d’entre eux estiment même que la résiliation est désormais « très facile ».

… et peu utilisée

Au-delà des chiffres il y a les faits et malheureusement, seulement 23 % des Français ont utilisé la Loi Hamon, que ce soit pour résilier leur assurance (15 %) ou pour renégocier leur contrat avec leur assureur (8 %). Pour rappel, ils étaient 18 % il y a un an. Des chiffres en progrès donc, mais pas autant que ceux concernant la notoriété de la loi.

Parmi les 76 % de Français ne l’ayant pas fait, 33 % ont l’intention de se renseigner sur des assureurs concurrents et envisagent d’utiliser les possibilités de la Loi Hamon, laquelle, rappelons-le, permet à tout assuré de résilier son contrat d’assurance habitation ou automobile dès qu’il le souhaite une fois passée la première année d’adhésion.

En revanche, 43 % des sondés affirment ne pas avoir utilisé la Loi Hamon et ne pas avoir l’intention de le faire.
Un chiffre d’autant plus étonnant que parmi eux, 37 % ne sont pas pleinement satisfaits de leurs contrats actuels mais ne font rien faute de confiance en la concurrence (18 %), de temps (6 %), de manque d’information (3 %) ou parce qu’ils redoutent d’éventuelles tracasseries administratives (3 %).

Pourtant, tous les Français cherchent à faire des économies.

Utiliser la Loi Hamon pour comparer et faire des économies

En effet, une majorité de Français souhaitent reprendre le pouvoir sur leurs dépenses « contraintes ».

Ainsi, 62 % de ceux qui ont profité de la Loi Hamon cherchaient avant tout à payer leur assurance moins cher, 16 % à l’adapter à un contexte personnel nouveau, 12 % à bénéficier de meilleures garanties et 6 % à supprimer des doublons.

Mais pour économiser sur vos contrats d’assurance, la Loi Hamon n’est qu’une première étape. Ainsi, pour rechercher des informations sur d’autres assureurs, passer par un comparateur en ligne reste l’option la plus simple. C’est d’ailleurs ce qu’ont fait 42 % des Français ayant résilié leur contrat ou souhaitant le faire.
Parmi les autres moyens utilisés, on trouve les sites web des compagnies d’assurance (36 %), la prise de rendez-vous avec des assureurs concurrents (32%), le bouche-à-oreille (22 %), la consultation de documents papiers ou de la presse spécialisée (10 %) et enfin le recours à un courtier (9 %).

Progressivement, les comparateurs en assurance comme LesFurets.com s’imposent donc de plus en plus comme le meilleur moyen pour faire de vraies économies sur ses contrats.

* Enquête réalisée par Odoxa pour LesFurets.com sur Internet les 28 et 29 novembre 2016 sur un échantillon de 965 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Actualités de l'assurance

Étiquettes : , , , , , ,

© 2017 AssurCity.