L’assurance ski est-elle nécessaire ?

Au pied des pistes, les vacanciers entendent skier l’esprit tranquille. La saison des sports d’hiver signe donc le retour des assurances ski, mais au-delà de 20 euros par personne et par semaine, ces contrats ne seraient pas avantageux, révèle Capital. Pourquoi ? Car vous êtes probablement déjà couverts par votre mutuelle santé, votre assurance habitation ou votre carte bancaire.

En effet, selon le courtier AcommAssur.com, une CB classique (type carte bleue visa) garantit en général la prise en charge des frais de secours sur pistes ouvertes, ainsi que le transport jusqu’au centre hospitalier, le plafond d’intervention variant selon votre banque. Une carte haut de gamme (Gold ou Premier) étend votre protection aux excursions hors piste avec un moniteur diplômé. Vérifiez si votre assurance comporte aussi le remboursement du matériel de ski endommagé, des forfaits et cours de ski non utilisés, de la location inoccupée, etc.

Accident au ski : une prise en charge qui peut coûter cher

Selon l’association Médecins de montagne, 8 millions de skieurs ont fréquenté les stations de sports d’hiver pendant la saison 2015-2016. Parmi ces vacanciers, 150 000 blessés ont été pris en charge. Fracture du poignet (26,5% des blessures), entorse du genoux (29% des blessures) ou luxation de l’épaule (14,5% des blessures) sont partiellement remboursés par la Sécurité sociale. Votre complémentaire santé devrait couvrir les frais annexes, comme les dépassements d’honoraires ou l’hospitalisation dans une clinique.

Au-delà de l’accident en lui-même, votre évacuation en barquette vous coûtera entre 300 et 600 euros, selon votre éloignement de la station. Par ailleurs, comptez entre 150 et 300 euros pour l’ambulance qui vous conduira à l’hôpital. Si vous vous êtes blessé en hors-piste, une intervention par hélicoptère vous reviendra à 1.600 euros minimum. Tous ces frais peuvent néanmoins être couverts par l’assurance de votre carte bancaire, si vous vous en êtes servi pour régler votre séjour.

Assurance habitation et protection juridique

En cas de rapatriement vers votre domicile, sachez qu’une majorité d’assurances multirisques habitation comporte une garantie d’assistance ski. Elles peuvent ainsi couvrir votre évacuation des pistes vers le centre hospitalier le plus proche. Le volet responsabilité civile de cette assurance couvre tous les dommages que vous, votre conjoint ou vos enfants pourriez causer à d’autres usagers, type collisions ou déclenchement d’avalanches. Vérifiez juste que votre contrat n’exclut pas les activités sportives ou le hors-piste.

Enfin, si vous êtes victime d’un accident provoqué par une autre personne, son assurance doit couvrir vos frais. En cas d’accident sur une piste mal balisée, ou à cause d’une crevasse non signalée, vous pouvez obtenir une indemnisation de la commune fautive. Dans ce cas de figure, vous devrez probablement engager des poursuites. Les assurances ski contiennent une garantie défense-recours en cas d’action en justice suite à un accident… Laquelle est inutile si vous possédez déjà une assurance protection juridique.

Actualités de l'assurance

© 2017 AssurCity.