L'OMS alerte contre l'hépatite B et C

La prévention et le traitement de l’hépatite B et C doivent s’accentuer. C’est le message que souhaite faire passer l’OMS en alertant sur le nombre de cas dans le monde. Il y aurait aujourd’hui 325 millions de personnes vivant avec cette infection et les morts augmentent.

L’hépatite tue de plus en plus de malades dans le monde

L’Organisation mondiale de la santé souhaite alerter les populations sur les infections d’hépatite B et C. Trop peu d’individus savent qu’ils en sont atteints. Selon cet organisme, seulement 9% des personnes atteintes par l’hépatite B le savent contre 20% pour l’hépatite C.

Beaucoup trop de malades meurent aujourd’hui de cette maladie. Ils seraient environ 1,3 million chaque année. Le problème est que cette mortalité est en augmentation contrairement à ceux souffrant de la tuberculose ou du sida par exemple. Entre les années 2000 et 2014, elle est en hausse de 22%. Il y aurait dans le monde 71 millions d’individus vivant avec l’hépatite C contre 257 millions pour l’hépatite B.

Des traitements efficaces existent pourtant

Il n’y a également pas assez d’information sur le fait que l’hépatite puisse être la source d’un cancer du foie ou d’une cirrhose. Les traitements sont trop peu présents pour ces malades de l’ordre de 7% pour l’hépatite C. Pour l’hépatite B, il existe un vaccin et le traitement doit être pris à vie pour combattre la maladie tandis que l’hépatite C peut être combattue en deux trois mois grâce à un traitement dont le coût a fortement diminué.

L’OMS avance enfin ses objectifs pour 2030 : suivre 90% de la population et soigner 80% des malades.

via sciencesetavenir.fr



Étiquettes : , , ,

© 2017 AssurCity.