Brève : Crédit aux TPE : Un rapport à venir sur les demandes de garanties

Alors que l’accès au crédit pour les plus petites entreprises reste parfois plus difficile même dans le paysage désormais globalement très positif de l’octroi de crédit bancaire aux PME en France, le médiateur du crédit, Fabrice Pesin, a publié en juillet les résultats d’un premier baromètre de la confiance des dirigeants de TPE à l’égard de leurs banques.

80,6 % des dirigeants interrogés font confiance à leur banque professionnelle, selon cette enquête réalisée par la médiation avec Deloitte et In Extenso auprès d’un panel de 7 372 TPE représentatives du marché. Un marché qui compte 3,6 millions d’entreprises auxquelles 250,2 milliards d’euros d’encours de crédit ont été accordés (+4,7 % sur un an) et qui représente 7 milliards d’euros de produit net bancaire (PNB) pour les banques. La Fédération bancaire française (FBF) s’est félicitée de ce bon niveau de confiance.

Selon ce même baromètre, les dirigeants de TPE qui ont fait une demande de crédit dans les trois dernières années – soit un sur deux – sont 56,1 % à avoir alors rencontré au moins une difficulté. Or ceux qui ont rencontré une difficulté dans leur demande de crédit ne sont que 67,6 % à faire confiance à leur banque, contre 96,6 % de ceux dont la demande de crédit s’est déroulée sans encombre. Les TPE ayant essuyé un refus de crédit ne sont en revanche que 44,2 % à faire confiance à leur banque.

« La demande de crédit, sensible par nature, a un réel impact sur le niveau de confiance témoigné par les dirigeants de TPE à l’égard de leur banque », conclut Fabrice Pesin.

La première des difficultés rencontrées lors de la demande de crédit concerne une demande « importante » de garantie, caution personnelle (33,8 %), suivie par les lourdeurs administratives (29,1 %), les délais de réponses (28,8 %), le refus de crédit (18,5 %) ou un accord seulement partiel (13,7 %). Au regard des conclusions de ce baromètre destiné à devenir annuel, le médiateur du crédit, également président de l’Observatoire du financement des entreprises, a décidé de préparer un rapport sur les demandes de garanties faites à ces TPE. Avant cela, courant septembre, l’Observatoire devrait publier un rapport attendu sur le financement de l’immatériel.

La Banque Postale

Le médiateur du crédit n’est pas le seul à se préoccuper des difficultés rencontrées par certaines TPE dans l’accès au crédit. Début juillet, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a publiquement demandé au président de La Poste, Philippe Wahl, de lui faire des propositions concrètes pour faciliter l’accès au crédit pour les demandes les plus modestes partout en France, via le réseau de La Banque Postale, soit 17 000 points de contact. Positionnée depuis 2012 seulement sur le segment des professionnels, La Banque Postale avait déployé au 30 juin dernier un quart (248) des 1 000 responsables de clientèle professionnels prévus d’ici 2020.

Banque de détail – Assurance

© 2017 AssurCity.