Une baisse de la limitation de vitesse sur les routes à prévoir

La plupart des routes nationales et départementales sont trop dangereuses pour le gouvernement. Recommandée par le Comité interministériel de sécurité routière (CISR), la baisse de la limitation de vitesse de 10 km/h devrait être actée dès 2018.

Une décision qui serait actée

Cette mesure va faire débat chez les automobilistes. Alors que les associations de sécurité routière militent depuis plusieurs années pour un abaissement de la vitesse, le gouvernement a tranché. Suite à une recommandation du Comité interministériel de sécurité routière (CISR), la vitesse maximale sur certaines routes va être réduite de 90 à 80 km/h dès 2018. Ces routes en question sont les nationales, à double sens et sans séparation centrale de voies, ainsi que les départementales. Ce « réseau secondaire » représente près de 400 000 kilomètres.

Les routes les plus accidentées

« Si on baisse de 1% la vitesse, ça fait baisser de 1% le nombre d’accidents, de 2% le nombre de blessés et de 4% le nombre de tués » analyse Anne Levaud, membre de l’association Prévention Routière. Avec 2 188 décès en 2016, les départementales et nationales sont les routes qui connaissent le nombre le plus important d’accidents. Du côté des automobilistes les avis sont partagés. Pour Pierre Chasseray, de l’association 40 Millions d’automobilistes, le gouvernement a « juste trouvé la recette pour faire jackpot, entre d’un côté la privatisation des radars et de l’autre côté la baisse des vitesses ».

Des pétitions contre l’abaissement voient le jour

Un mécontentement qui se manifeste par la création de nombreuses pétitions en ligne. La Ligue des Conducteurs a notamment relancé une pétition qu’elle avait créée en 2015, lorsque cette mesure avait été expérimentée sur certaines routes nationales. Les automobilistes pourraient néanmoins être rassurées de savoir que cette abaissement de la vitesse peut être bénéfique. Hormis une baisse de la mortalité bien évidemment, la limitation à 80 km/h ne leur ferait pas vraiment perdre du temps de trajet mais surtout, leur ferait faire des économies. Selon Le Huffington Post, la consommation d’essence et de diesel serait moins importante. Cette nouvelle va-t-elle faire changer d’avis les automobilistes mécontents.  



Étiquettes : , , , ,

© 2017 AssurCity.