Qui ou quoi assurer en voiture autonome ?

Elles arrivent, les fameuses voitures autonomes, ces véhicules qui se passeront d’êtres humains pour rouler. Et cela risque de changer beaucoup de choses, notamment la question de la responsabilité en cas d’accident. Justement, Google prend les devants en proposant dès maintenant d’assurer les passagers des voitures autonomes.

La question de la responsabilité avec une voiture autonome

Nous avons traité plusieurs fois le sujet sur notre site parce que nous considérons que les voitures autonomes sont l’avenir (plus ou moins proche) de nos routes. Aujourd’hui, tout conducteur doit obligatoirement s’assurer pour conduire une voiture (ou plus largement un véhicule terrestre à moteur).

Cette assurance auto a pour mission de protéger les automobilistes en cas d’accident : ils peuvent alors souscrire

  • une assurance pour se prémunir d’accident qu’ils causent à des tiers (responsabilité civile),
  • une formule pour se protéger eux-mêmes (individuel conducteur)
  • une formule pour protéger les biens matériels, etc.

Mais avec la voiture autonome, si ce n’est pas une personne qui conduit mais une machine (la voiture automne) qui sera tenu responsable en cas d’un éventuel accident ? Difficile de répondre aujourd’hui alors que les voitures autonomes ne sont pas vraiment en service. Mais les pronostics tablent sur les constructeurs automobiles, les

Une assurance automobile pour les passagers

Google, très concerné par la voiture autonome avec le développement de Waymo, une société appartenant à Google, développant les nouvelles technologies liées à la voiture automne.

Et bien le géant d’Internet propose une assurance pour les passagers des Waymo. En partenariat avec une start-up de l’InsurTech, Trov, Google propose une assurance qui couvre les passagers de la voiture automne en cas d’éventuelles erreurs lors de la conduite sur route.



Étiquettes : , , ,

© 2018 AssurCity.