La police des animaux existe

La défense des animaux ne semble pas avoir la même importance d’un pays à l’autre. Depuis 2010, les Pays-Bas ont mis en place une police dédiée aux animaux. Objectif : venir en aide aux animaux en détresse.

Une police d’un nouveau genre dédié aux animaux

Les Pays-Bas ont adopté un nouveau type de protection des animaux : une unité spécialement dédiée à nos petits compagnons à poils. 250 policiers ont pour mission de protéger les animaux et de créer le lien social avec les humains.

Cette unité spéciale reçoit chaque année 3 000 appels concernant des animaux en détresse. Le New York Times qui a suivi cette brigade très spéciale donne l’exemple d’un chien coincé sur un balcon en hiver, obligeant, suite à l’appel des voisins, les policiers à user d’une grue de pompiers pour déloger le chien. Coût de l’opération 500 euros, et un maître qui devra expliquer cette négligence animale et payer une amende de 150 euros.

Heureusement, seules 20 % des interventions de la police des animaux ne concerneraient des actes malveillants.

Une décision politique et sociétale

Depuis la mise en place de cette police pour animaux, le pays a fait évoluer ses lois sur la protection animale « dans l’intérêt de la santé et du bien-être des animaux et de la santé publique ». La présidente du parti pour les animaux souhaite désormais étendre ces lois à la protection des animaux d’élevage.



Étiquettes : , ,

© 2018 AssurCity.