Chien-chat : les Français dépensent entre 600 et 1 000 ? par an

Pour leurs animaux de compagnies les Français sont prêts à toutes les folies. Nourriture, soins, jouets ou bien encore assurance, les dépenses sont nombreuses. Au niveau mondial ce marché avoisine les 90 milliards €.

Pet business : un marché de 3,7 milliards $ en France

Seriez-vous prêt à toutes les folies pour votre animal de compagnie ? Voici une question qui mériterait d’être posée tant les chien et chats prennent une place de plus en plus importante dans notre vie. Selon l’institut d’études Xerfi, 1 foyer sur 2 dispose d’un animal de compagnie. Si l’on regarde les chiffres plus en détails, les Français possèdent 7,3 millions de chiens et 13,5 millions de chats. Avoir un canin ou félin chez soi demande quelques concessions financières. De ce point de vue là, les Français ont tranché. Alors que certains dépensent entre 1 000 et 2 500 € par an pour un chien les budgets moyens tournent autour de 700 € pour les chats et 900 € pour les chiens.

Nourriture, soins ou assurance animal : les dépenses sont nombreuses pour les propriétaires de chiens ou chats. « La vente d’animaux ne représente que 12 % de notre chiffre d’affaires de 100 millions €. L’essentiel de nos revenus est réalisé avec tout le reste : l’alimentation, les accessoires et autres services proposés aux propriétaires d’animaux » indique au journal Le Monde Jean-Philippe Darnault, PDG d’Animalis. Des dires confirmés par différentes études. Selon le cabinet Euromonitor, le petfood a généré 80 milliards de dollars dans le monde en 2017. Le marché Français représente quant à lui 3,7 milliards de dollars.

Une croissance de 20 % par an pour le marché de l’assurance animal

« En trente ans, le statu de l’animal domestique a évolué en animal de compagnie », explique le sociologue Christophe Blanchard. Si le pouvoir d’achat des ménages diminue, les dépenses pour les chiens ou chats augmentent. Outre un choix pléthorique dans les rayons de supermarchés consacrés à l’alimentation des animaux, les offres de soins se développent également. Les Français font en effet attention aux aliments donnés à leur animaux, mais également à leur santé.

Le secteur des médicaments pour animaux est estimé à environ 400 millions en France. Pour Thomas Paschal, responsable agroalimentaire d’Alcimed, « le phénomène d’humanisation des animaux » est de plus en plus prégnant. IRM, scanners, services d’urgences : les chiens ou chats sont traités comme des humains. Le développement d’un marché de santé pour les animaux influe directement sur le marché de l’assurance. Avec une croissance estimée à 20 % par an, le marché de l’assurance animal est évalué à 150 millions €. « La santé de son chien ou de son chat est primordiale », indique au Monde  M. Blanchard. Et pour garder les canins ou félins en bonne santé, les Français investissent de grosses sommes en accessoires, meubles spécifiques ou services. D’après les études, le pet business n’est pas près de s’essouffler, bien au contraire.



© 2018 AssurCity.