La voiture volante, star du Salon de l'auto de Genève 2018

Au Salon de l’auto de Genève, les véhicules de demain sont à la fête. Parmi eux, de nombreux constructeurs présentent des modèles de voitures volantes. Focus sur ces prototypes qui éblouissent l’édition 2018 de ce Salon.

Airbus présente sa capsule volante, le « Pop Up Next »

Ce n’est plus de la science-fiction mais la réalité. A l’occasion du 88e Salon Internationale de Genève, les visiteurs peuvent admirer de nombreux véhicules. Voitures électriques, automobiles ultra rapides, mais aussi véhicules volants. L’auto volante pourrait bien être le transport de demain et plusieurs modèles apparaissent comme de véritables stars lors de ce Salon.

Parmi les différents prototypes présentés, Airbus a dévoilé le « Pop Up Next ». Il s’agit d’un second prototype de voiture volante pour le constructeur aéronautique européen qui avait déjà dévoilé Vahana, un taxi volant autonome. Avec le « Pop Up Next », Airbus s’est associé à Audi pour développer un moyen de transport innovant pour les villes et aéroports. Cette capsule 2 en 1 peut laisser ses roues au sol pour s’envoler dans les airs, tel un drone. Airbus travaille ainsi sur la partie volante et le constructeur allemand sur le socle roulant. Si Mark Cousin, le chef de projet du Pop Up Next, souhaite commercialiser au plus vite cet engin volant, le projet devra néanmoins attendre d’avoir les autorisations pour voler au-dessus des villes.

La « Liberty », une voiture hélicoptère vendue à 300 000 €

Développer un nouveau transport urbain a également été l’objectif de de l’entreprise néerlandaise, Pal-V. Lors du Salon de Genève, cette société a présenté la « Liberty », une voiture pouvant se transformer en hélicoptère. Avec ses hélices rotatives, cette voiture peut s’envoler et surtout faire 500 kilomètres. « Nous amenons sur le marché la première voiture volante de l’histoire. Dans les airs, c’est une sorte d’hélicoptère et sur la route, c’est une voiture sportive pour deux personnes. Donc vous démarrez dans votre garage pour un petit trajet – vous pouvez voler jusqu’à 500 kilomètres – et puis vous allez vous garer sur n’importe quelle place de parking ». Pour acquérir cette auto du futur, vous devrez néanmoins débourser 300 000 €. Une somme qui n’a cependant pas l’air d’effrayer les acheteurs. L’entreprise néerlandais a indiqué avoir vendu toute sa production pour l’année prochaine.



© 2018 AssurCity.