Immobilier ancien : 17,8 % des acquéreurs en province ont plus de 60 ans

En province, la proportion des acquéreurs d’immobiliers anciens de plus de 60 ans augmente. Selon une récente étude menée par les Notaires de France, elle serait passée de 13 % à 17,8 % en 10 ans.

Les plus de 60 ans ont une préférence pour les appartements anciens

La part de Français de plus de 60 ans qui investit dans l’immobilier ancien augmente. D’après une récente étude menée par les Notaires de France, les plus de 60 ans représentent 17,8 % des acquéreurs. Soit un acheteur sur cinq. Un nombre en constante augmentation depuis 10 ans. La proportion des acquéreurs de logements anciens en province âgés de plus de 60 était de 13 % en 2007. Et si les seniors achètent plus de biens anciens, ils préfèrent tout particulièrement les appartements. L’année dernière, ils représentaient ainsi 21,6 % des acquéreurs d’appartements anciens (contre 15,4 % en 2007). Pour ce qui est des maisons anciennes, la proportion a aussi augmenté puisqu’elle est passée de 11,4 % à 15,8 %.

Une évolution liée au vieillissement de la population selon les notaires. « Avec l’allongement de la durée de vie et l’avancée en âge des générations du baby-boom, le vieillissement de la population française se poursuit ». En France la part d’habitants âgés d’au moins 60 ans en province a en effet augmenté de 4,3 % en 10 ans. Elle atteignait en 2017 26,9 % de la population. Ce seniors disposent également d’un pouvoir d’achat plus important. 

Les moins de 40 ans moins actifs sur le marché de l’ancien

Pour ce qui est des autres tranches d’âge, l’accès à la propriété sur le marché immobilier ancien est de plus en plus difficile. La proportion des moins de 40 ans a ainsi diminué en 10 ans. Une baisse de – 1,5 % pour les moins de 30 ans et – 2,8 % pour les 30 à 39 ans. La part de ces derniers s’est néanmoins stabilisée depuis 2014 et oscille aujourd’hui entre 16 % et 17 %. Dans le détail, les acquéreurs de moins de 40 ans sont moins présents sur le marché des appartements anciens. Pour les maisons individuelles, la baisse est quant à elle moins flagrante. Les Français âgés de 30 à 39 ans ont tout de même acheté 22,5 % des appartements anciens et 30,5 % des maisons anciennes en 2017.



Étiquettes : , , , ,

© 2018 AssurCity.