Quelles relations les Français entretiennent-ils avec leurs voisins ?

Vendredi 25 mai dès 18 heures de nombreux Français vont célébrer la Fête des voisins. Mais avant cette édition 2018, faisons le point sur les relations qu’ils entretiennent avec leur voisinage. Selon une enquête réalisée par le site Budget Maison, 59 % ont « tissé une vraie relation amicale » avec leurs voisins.

Seulement 21 % des Français participent à la Fête des voisins

Ce vendredi 25 mai, à partir de 18 heures, sera lancée le 19e édition de la Fêtes des voisins. Cet évènement devrait ressembler plus de 9 millions de Français. Mais qu’en est-il les autres jours de l’année. Quelles relations les Français entretiennent-ils avec leurs voisins ? Budget-Maison.com a mené une enquête en interrogeant plus de 1500 Français. Premier enseignement : une grande majorité de Français (84 %) connait la Fêtes des voisins. Pourtant, seulement 21 % devraient y participer. La principale raison évoquée lorsqu’on leur demande d’expliquer leur absence est qu’il souhaite bien s’entendre avec leurs voisins. Paradoxal ? Pas tellement. Pour 58 % des sondés, éviter de fréquenter son voisinage permet de rester ami avec. Les autres facteurs qui expliquent ce refus sont par la suite diverses :

  • Ne pas être au centre des ragots et rumeurs (22 %) ;
  • Ne pas faire la fête avec des inconnus (12 %) ;
  • Ne pas partager un repas « quiche taboulé dégoûtant » (6%) ;
  • Autres raisons (2 %).

Un Français sur 2 ne partage pas de bons moments avec son voisinage

Une absence à la Fête des voisins qui s’explique également par le fait que 51 % des Français ne partagent pas de bons moments avec leurs voisins. Et s’ils ne se côtoient pas c’est aussi parce que 73 % indiquent avoir rencontré de « gros soucis » avec au moins un de leur voisin. Ils sont ainsi 38 % avoir déjà eu une altercation verbale ou 9 % à avoir reçu des menaces. Des discordes qui demandent parfois l’intervention des forces de l’ordre. Selon l’étude, 32 % des Français ont déjà déposé une plainte ou main courante et 21 % ont demandé l’intervention directe de la police ou gendarmerie.

Des conflits qui surviennent principalement suite à un tapage diurne ou nocturne (52 %). Les autres raisons invoquées sont des problèmes liés au stationnement (21 %), à des animaux (11 %) ou bien encore au non-respect des parties communes (7 %). La dispute peut sinon simplement trouver sa source dans la manière dont on se fait appeler. Si 51 % des Français appellent leurs voisins par leur prénom, 7 % les interpellent par une insulte.

39 % des Français fantasment sur un de leur voisin

Il existe donc des discordes dans les voisinages Français, mais bien heureusement, certains voisins s’apprécient. Un sentiment qui peut néanmoins parfois être intéressé. A la question, « quelles sont les raisons d’aimer vos voisins ? », 51 % des Français expliquent que leur voisinage pourrait leur rendre des services. Ils sont également 12 % à être sympathique pour éviter les conflits. Bien heureusement, d’autres raisons sont invoquées :

  • Pour leur convivialité (23 %) ;
  • Pour être solidaire (8 %).

Et si le « courant passe bien », une relation entre voisins peut conduire à une histoire d’amour. Selon l’enquête, 19 % des Français ont ainsi déjà eu une histoire amoureuse avec un ou une voisine. Même après un dérangement, les anciens voisins peuvent être amenés à se revoir. Ils sont en effet 5 % à avoir été en couple avec un ancien voisin. Il existe une donnée encore plus insolite puisque 39 % ont déjà fantasmé sur un voisin.

© 2018 AssurCity.