Santé : un rapport préconise de créer 550 à 600 hôpitaux de proximité

Le Haut conseil de l’Assurance maladie vient de proposer de multiplier les hôpitaux de proximité. Dans un rapport, il conseille d’en créer 550 à 600 pour décharger les urgences. Une recommandation qui va à l’encore de la politique actuelle qui tend à en fermer.

Décharger les urgences

Un rapport pour réussir à soulager les urgences. Mardi 5 juin, le Haut conseil de l’Assurance maladie (HCAAM) a publié un rapport sur l’hôpital de demain. Demandé par le Premier ministre, Edouard Philippe, syndicats, directeurs d’hôpitaux, et représentants des caisses de sécurité sociale ont enquêté sur les besoins du secteur hospitalier. Pour eux, les politiques de santé publique doivent être envisagées différemment. A travers ce rapport, la HCAAM formule plusieurs recommandations, nous révèle France Info. L’une d’entre elles est de notamment de créer 550 à 600 hôpitaux de proximité.

Regrouper médecins libéraux et hospitaliers

Dans le rapport, l’hôpital de demain imaginé s’articule autour des patients et de leurs besoins. Pour ce faire, les membres du Haut conseil évoquent un « scénario de rupture » ; un scénario qui irait à l’encontre des politiques actuelles. Alors que ces dernières tendant à fermer les petites structures, le rapport recommande de redéployer les « plateaux techniques à faible activité ». Concrètement, les patients continueraient d’aller chez leur médecin généraliste, mais si les besoins sont plus importants, ils pourront se rendre dans un hôpital de proximité. Cet hôpital regrouperait sous le même toit des médecins libéraux et hospitaliers. Le CHU accueillerait quant à lui les patients qui auraient besoin de soins plus lourds ou pointus.

Pour le HCAAM, regrouper ces activités à « un niveau en principe départemental » est jugé raisonnable. La création de nouveaux hôpitaux de proximité permettrait d’aller dans ce sens, en créant « un maillage dense du territoire ». Ces différentes mesures serviraient en outre à décharger les urgences. Ce texte, validé par les syndicats, devrait servir pour établir une prochaine réforme. 



© 2018 AssurCity.