Canicule : chaleur et pollution font souffrir les asthmatiques

L’épisode caniculaire qui s’abat actuellement sur la France fait souffrir de nombreuses personnes. Parmi elles, les asthmatiques. Ces fortes températures, conjuguées à la pollution atmosphérique, rendent cette période difficile.  

Canicule et pic de pollution : un cocktail dangereux

Difficile période pour les asthmatiques. Depuis plusieurs jours la France est en alerte canicule. Une période que vivent plus ou moins difficilement certains Français. Pour lutter contre ces fortes températures les conseils sont nombreux et les réflexes à adopter le sont tout autant. Mais que faire contre la pollution atmosphérique ? Conséquence de cette fournaise, la pollution à l’ozone s’abat elle aussi sur la France, et en particulier sur l’Ile-de-France. « On est actuellement dans une période de pic », confirme au Parisien Marie Pouponneau, ingénieur à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

4 millions de Français sont asthmatiques

Cette pollution n’est pas sans effet sur notre santé. Maux de tête, irritation des yeux, de la gorge : les symptômes sont nombreux et plus ou moins intenses selon les personnes. Parmi elles, les asthmatiques. « Il y a également une hausse des hospitalisations pour des crises d’asthme », explique Pierrick Hordé, allergologue. Pour les asthmatiques, la canicule et la pollution rendent cette période difficile à vivre. Inspirer peut devenir un véritable combat. Pour éviter de suffoquer, rester au frais et éviter de sortir restent les conseils principaux.  Car l’asthme ne se guérit pas. Cette maladie chronique peut néanmoins se traiter. Selon les données de l’Inserm, 4 millions de Français sont asthmatiques et 2 000 en meurent chaque année. Assimilée à des allergies, elle touche également 10 % des enfants des pays développés. Un constat qui met en exergue le fait que l’asthme est une conséquence de l’industrialisation.



© 2018 AssurCity.