Brève : « Mieux faire connaître la médiation du crédit aux entreprises qui en ont besoin »

En 2017, seules 2 300 entreprises ont saisi la médiation du crédit des entreprises, soit 17 % de moins en un an, et 86 % de moins par rapport à 2008. Face à un tel succès, quelles orientations comptez-vous donner désormais au dispositif ?

Dans une conjoncture qui leur est plus favorable, la demande de financements des entreprises est naturellement mieux satisfaite par les banques, d’où un moindre nombre de dossiers présentés en médiation. Mais une question se pose. Tous les chefs d’entreprise connaissent-ils bien la médiation ? Sont-ils réticents ? Craignent-ils, en recourant à la médiation, de détériorer la relation avec leur banquier ? Il nous faudra vérifier que ces bons chiffres ne résultent pas aussi d’une méconnaissance de la part de ceux qui ont besoin des services de la médiation.

Comment comptez-vous améliorer cette communication auprès des entreprises ?

La médiation du crédit des entreprises repose sur deux piliers : les 105 directeurs départementaux de la Banque de France et les directeurs des agences de l’Institut d’Outre-Mer, qui traitent les dossiers dans le cadre de leur mission d’accompagnement des petites entreprises, et les tiers de confiance, c’est-à-dire près d’un millier de conseillers bénévoles. La Médiation nationale du crédit était jusqu’à présent dans l’orbite de Bercy ; le nouvel accord de Place l’adosse à la Banque de France, ce qui nous permettra d’optimiser son fonctionnement. J’ai aussi pour objectif de redynamiser le réseau des tiers de confiance.

Quels sont les autres changements induits par le nouvel accord de place ?

Il prévoit d’étendre le périmètre d’intervention de la médiation du crédit aux entreprises de l’économie sociale et solidaire, qui ont besoin d’un meilleur accès aux financements pour améliorer l’emploi. Nous veillerons donc à faire découvrir nos services à ces entreprises, à identifier des relais, et à mettre à leur disposition une documentation pédagogique.

En tant que Médiateur national du crédit, vous présidez l’Observatoire du financement des entreprises…

Oui. Celui-ci regroupe les principales organisations représentatives des entreprises et du secteur financier, des acteurs publics du financement, ceux du monde comptable, les réseaux consulaires et les principaux pourvoyeurs de statistiques publiques et de diagnostic économique. L’une de mes missions sera donc de définir les thématiques porteuses et utiles sur lesquelles nous devrons travailler.

La médiation du crédit aux entreprises en chiffres
Depuis 2008
53 468 entreprises
ont saisi le Médiateur du crédit
41 707 dossiers ont été acceptés (78 %)
36 500 dossiers ont été instruits et clos
6,5 milliards d’euros de crédit ont été débloqués (hors écrasement de dettes)
22 470 entreprises ont été confortées dans leur activité
403 574 emplois ont été préservés
61,5 % des médiations ont réussi

Banque de détail – Assurance

© 2018 AssurCity.