Net recul des constructions de logements HLM en 2018

Les constructions HLM sont en baisse de 5% depuis le début de l’année 2018. En cause : l’augmentation des APL et la baisse des loyers. Pour pallier le manque à gagner, le gouvernement incite les bailleurs sociaux à vendre des logements HLM.

100 000 logements sociaux ont été construits depuis le début 2018

Les constructions HLM sont en baisse pour l’année 2018. En effet, selon Europe 1, 100 000 logements sociaux ont été construits cette année soit une baisse de 5% en comparaison à l’année 2017. Plusieurs éléments peuvent expliquer cette diminution. Il faut savoir que le gouvernement via la loi des finances a imposé aux bailleurs sociaux de réduire les loyers des locataires pour compenser la baisse des APL. Une baisse reconduite en 2019 et qui pourrait même augmenter d’ici deux ans. Selon les chiffres du Monde, 800 millions d’euros ont été imputés du budget des bailleurs sociaux. Un chiffre qui ne comprend que la baisse du loyer. Pour éviter une hémorragie, le gouvernement incite la vente des logements HLM. Malheureusement, selon les professionnels du secteur, la vente ne suffira pas à combler le déficit des baisses de loyer, des baisses des APL et la baisse du budget logement.

Plus de 2  millions de demandes de logements sociaux en attente

La baisse des constructions HLM devrait encore s’accentuer alors que la demande est toujours aussi forte. Selon les chiffres clés du logement social publié par l’Union sociale pour l’habitat :

  • 2.1 millions de demandes de logements sociaux ne sont pas encore pourvues.
  • 700 000 demandes de locataires en HLM sont toujours en attente.
  • Chaque année, 500 000 familles emménagent dans des logements neufs ou des logements libérés par les occupants. 
  • Le plafond de ressources pour l’attribution d’un logement social est de 1900 euros pour une personne seule et 3600 euros pour une famille de 4 personnes.

À terme, cette baisse de revenus des organismes HLM pourrait avoir des conséquences sur les locataires. Interrogé par Europe 1, Christophe Robert de la Fondation Abbé Pierre redoute « une baisse des entretiens des logements mais aussi des services comme la sécurité ou encore la présence d’un gardien ». Alors qu’une nouvelle baisse des APL a été annoncée par le gouvernement, il y a fort à parier que les constructions en baisse dans le parc HLM allongent un peu plus les délais d’attente pour obtenir un logement social.



Étiquettes : , , ,

© 2018 AssurCity.