Sécurité routière : 57% des cyclistes roulent mal éclairés la nuit

La Prévention Routière révèle que plus de la moitié des cyclistes ne sont pas visibles la nuit. En cause : un défaut d’éclairage et un manque d’équipements. Pour rappel, 173 cyclistes ont été tués lors d’un accident de la route.

17% des cyclistes portent un équipement

C’est un constat inquiétant et surtout dangereux que dresse la Prévention Routière. Plus de la moitié des cyclistes ne sont pas visibles la nuit. Plus précisément, ils sont 57% des cyclistes à rouler mal éclairés la nuit. Un chiffre conséquent et pourtant, le taux de défauts d’éclairage diminue comme l’indique l’association : « si les vélos en location restent exemplaires sur ce point (7% en 2018 contre 9% en 2013), le nombre de vélos déficient est encore de 57% en 2018 contre 76% en 2013 ». Un recul qui pourrait être lié aux lampes à diodes beaucoup plus simples à changer pour le cycliste. En revanche, les équipements comme les gilets réfléchissants ou encore les brassards manquent toujours à l’appel. Seuls 17% des cyclistes ont des vêtements ou des accessoires réfléchissants. Un taux qui a toujours autant de mal à décoller : « l’association Prévention Routière regrette la faiblesse de ce score car le port du gilet ou d’éléments de visibilité est une manière d’endosser son risque et sa responsabilité » a expliqué dans son communiqué, Anne Lavaud, porte-parole de l’association Prévention Routière.

173 cyclistes tués en 2017

L’étude de la Prévention Routière est d’autant plus importante car la mortalité des cyclistes est en hausse. En 2017, 173 cyclistes ont été tués lors d’un accident de route. Cela fait 11 de plus par rapport à l’année 2016. Sachez qu’un gilet réfléchissant est visible à 150 mètres. Par ailleurs, il est obligatoire hors agglomération. Si vous êtes un cycliste, le code de la route prévoit de nombreux équipements :

  • Dispositifs réfléchissants orange sur les 2 roues
  • Dispositif réfléchissant rouge
  • Feu de position rouge 
  • Dispositif réfléchissant orange sur les pédales
  • Sonnette
  • Feu de position blanc ou jaune
  • Dispositif réfléchissant blanc
  • Un casque homologué

En septembre dernier, le gouvernement a présenté son plan vélo. Dans cette série de mesures, des « sas vélo » devraient voir le jour devant les feux tricolores. D’ici 2022, l’État souhaiterait que les enfants qui entrent en sixième pratiquent le vélo de toute sécurité et de façon autonome. Rappelons, que le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.

© 2018 AssurCity.