Cancer du sein : l'heure de votre réveil a t-il une influence ?

Selon des scientifiques britanniques, l’heure de réveil pourrait avoir une influence sur les risques de cancers du sein. Des risques qui seraient moins élevés chez les femmes qui se lèvent tôt.

Entre 40 et 48% de risques en moins

Se lever tôt peut-il réduire les risques de cancer du sein ? La question peut sembler farfelue et pourtant, des chercheurs britanniques expliquent qu’être du matin pourrait avoir une incidence sur les risques de cancer du sein. Selon l’étude de ces spécialistes, les femmes qui auraient tendance à se lever tôt auraient légèrement plus de chances de ne pas contracter la maladie. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi pendant huit ans, 410 000 femmes à travers le Royaume-Uni. Les scientifiques ont analysé des fragments d’ADN qui déterminent si le sujet est plutôt du matin ou du soir. D’après les résultats, le risque de cancer du sein était de 40 à 48% moins élevé chez les femmes du matin que celles du soir. On apprend également que trop dormir serait néfaste pour la santé avec un risque de 20% chez les femmes qui excèdent les 8 heures de sommeil recommandé. Une découverte importante pour le docteur Rebbeca Richmond de l’université de Bristol qui explique à la BBC que « le sommeil concerne tout le monde est peut-être facilement modifié ».

54 000 femmes touchées chaque année

Les scientifiques n’en sont qu’au début de cette découverte. Comme l’explique le docteur Richmond, il est encore trop tôt pour donner d’éventuelles indications. Par ailleurs, les scientifiques doivent encore déterminer pourquoi une personne se levant plus tard à plus de risque qu’une personne du matin. Une question d’autant plus importante car le cancer du sein reste le 1er cancer chez les femmes. Selon les chiffres, un peu plus de 54 000 femmes sont touchées chaque année par cette maladie. Au total, il est responsable de plus de 11 000 décès par an. On estime qu’une femme sur neuf sera concernée au cours de sa vie. Dans les faits, 10% des cancers du sein surviennent avant 40 ans et l’indice augmente après 65 ans.

Un examen clinique est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans. Par ailleurs, entre 50 et 74 ans, une mammographie est conseillée. Au-delà, le dépistage doit se faire au cas par cas.  

La mammographie est prise en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 70%. Le reste est à la charge de votre mutuelle.



Étiquettes : , , , , ,

© 2018 AssurCity.