Les véhicules diesel d'avant 2001 bientôt interdits en Île-de-France

Les élus de la métropole du Grand Paris (MGP) viennent de voter l’interdiction de circulation des véhicules diesel et essence les plus anciens à partir de juillet 2019. Cette mesure s’appliquera dans 79 communes franciliennes, soit 5,61 millions d’habitants concernés.

La Zone à Faible Émission (ZFE) effective à partir du 1er juillet 2019

Les véhicules les plus polluants seront bientôt interdits. Les élus de la métropole du Grand Paris (MGP) viennent de prendre une décision forte en votant l’interdiction de circulation des véhicules diesel et essence les plus anciens. A partir du 1er juillet 2019, les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler ans une zone située « à l’intérieur de l’A86 ». Une zone qui s’étend sur 79 communes d’Ile-de-France et dans laquelle vit 5,61 millions de personnes.

Les véhicules concernés par cette mesure sont ceux dotés de la vignette Crit’air 5. Il s’agit concrètement de véhicules de plus de 18 ans, soit d’avant 2001. Cela représente 700 000 voitures en Île-de-France, selon Le Parisien. Cette mesure doit toutefois faire l’objet de consultations auprès de la population de chacune des 79 communes concernées. Les maires de ces dernières seront également consultés avant que des arrêtés soient pris pour que Zone à Faible Émission (ZFE) devienne effective.

La Cour européenne a mis en demeure la France

Cette interdiction devrait s’étendre à tous les véhicules diesel en 2024. Tout comme la mairie de Paris, la métropole du Grand Paris s’est également fixée comme objectif de bannir tous les véhicules thermiques à l’horizon 2030. Cette première mesure devrait permettre une transition en douceur tout en répondant rapidement aux exigences de la Cour européenne. Cette dernière a en effet mis en demeure la France afin de faire baisser le taux de pollution dans l’air surtout dans la région Ile-de-France.

© 2018 AssurCity.