Tabac : gênés, les fumeurs n'osent pas sortir leur paquet neutre en public

Le 1er janvier 2017, les paquets de tabac perdaient leurs signes distinctifs. Deux ans après, ce passage au paquet neutre, les impacts sur les fumeurs sont réels. D’après une étude menée par Santé publique France, ces derniers se sentiraient plus gênés de sortir leur paquet en public.

Le paquet neutre joue son rôle

Rendre les cigarettes moins attirantes. Il y a deux ans le paquet neutre était imposé dans le cadre du Plan tabac. Alors qu’une première étude avait été menée sur l’impact auprès des plus jeunes en novembre dernier, aucune n’avait encore été faite sur l’ensemble de la population. C’est désormais chose faite ; on peut ainsi constater que l’impact n’est pas négligeable. D’après les résultats des Baromètres santé 2016 et 2017 de Santé Publique France, il y a deux fois plus de fumeurs gênés de sortir leur paquet en public. « Les fumeurs gênés de sortir leur paquet à la vue de tous, à cause de son aspect, sont deux fois plus nombreux en 2017 (12%) par rapport à 2016 (6%) », indique l’agence dans un communiqué.

Les gros fumeurs moins sensibles

Photos choc, couleur peu reluisante, avertissements sanitaires plus visibles : les paquets neutres jouent parfaitement leur rôle. « Entre 2016 et 2017, la part de fumeurs qui déclare que l’aspect de leur paquet de cigarettes leur plaît a été divisée par trois », selon Santé publique France. Un nombre qui est ainsi passé de 53 % à 16 %. Un avis qui reste toutefois conditionné au nombre de cigarettes fumées. Alors que ceux qui fument moins de 5 cigarettes par jour sont 16 % à s’avouer sensibles à ces paquets, ils ne sont plus « que » 12 % chez ceux en fumant plus de 10.

Particulièrement sensibles au marketing, les 12-17 ans ont également été fortement impacté par le passage au paquet neutre. Selon une étude publiée en novembre dernier dans la revue Tobacco Control, le nombre d’adolescents qui testent la cigarette a sensiblement diminué depuis 2017, date de l’entrée en vigueur de cette mesure.

© 2019 AssurCity.