Les Français pourront résilier leur complémentaire santé plus facilement

Le gouvernement souhaite permettre aux assurés de changer de contrat d’assurance complémentaire santé à tout moment. Actuellement, une complémentaire ne peut être résiliée qu’un à deux mois avant la date anniversaire du contrat.

Accroitre la concurrence pour faire baisser les prix

Les mutuelles sur le qui-vive : changer de complémentaire santé n’importe quand devrait être possible. D’après les informations de RTL, un amendement doit être déposé au Sénat afin que les Français puissent résilier leur contrat de complémentaire santé quand ils le souhaitent après la première année. Cette mesure, qui doit être inscrite dans la loi Pacte, s’appliquera aux trois familles de complémentaires : assureurs, institutions de prévoyance et mutuelle.

Aujourd’hui, cette résiliation doit respecter un calendrier précis : l’assuré doit envoyer par lettre recommandée, sa demande de résiliation un à deux mois avant la date anniversaire de son contrat. S’il ne respecte pas ces délais, le contrat est renouvelé par « tacite reconduction ». Un mécanisme trop contraignant pour le gouvernement, qui, selon RTL, souhaite rendre ce marché plus concurrentiel et ainsi faire baisser les prix.

Nouveau bras de fer entre le gouvernement et les mutuelles

Cet amendement ne va pas arranger les relations déjà tendues entre l’exécutif et complémentaires santé. Mutuelles et assureurs n’ont en effet pas tardé à exprimer leur crainte vis-à-vis d’une telle mesure et évoquent notamment ses « effets pervers ». Pour Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française, changer de mutuelle santé n’importe quand entrainerait une hausse des frais de gestion. « Les mutuelles vont mobiliser des ressources supplémentaires pour aller conquérir en permanence de nouveaux adhérents », explique-t-il à RTL.

© 2019 AssurCity.