Le marché automobile français démarre 2019 avec un recul des ventes

L’année démarre difficilement pour le marché automobile français qui a vu ses ventes de voitures neuves reculer de 1,1 % le mois dernier. Malgré un recul ininterrompu depuis septembre, le CCFA prévoit un marché « stable » à un haut niveau pour 2019.

Un recul ininterrompu depuis 5 mois

Le marché automobile français démarre l’année en baisse. Les immatriculations de véhicules neufs ont diminué de 1,1 % en janvier sur un an, selon les données du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). Le mois dernier, 155 087 nouveaux véhicules ont été vendus. Le marché de l’auto Hexagonal poursuit ainsi un recul ininterrompu depuis le mois de septembre 2018. Cette baisse constatée depuis 5 mois est notamment liée à l’introduction en Europe d’une nouvelle norme d’homologation des véhicules WLTP. Pour François Roudier, directeur de la communication du CCFA, le mouvement de contestations des gilets jaunes auraient également impacté négativement le marché.

PSA et Renault font moins bien que le marché

Si les chiffres paraissent inquiétants, François Roudier appelle à la prudence. Le directeur de la communication du CCFA se veut optimiste et table sur un marché « stable » à un haut niveau pour cette année. Pour ce dernier, le renouvellement des deux modèles les plus vendus du marché français, à savoir les Renault Clio et Peugeot 208, peuvent créer « un effet d’attente chez les clients » et donc booster le marché.

En attendant de sortir les nouvelles versions de leurs citadines, les constructeurs français sont à la peine. PSA et Renault ont fait globalement moins bien que le marché avec un recul respectif de 1,6 % et 3 %. Une situation qui n’empêche pas le groupe PSA de rester leader du marché français en janvier, avec une part de marché de 35,4 %. Du côté des groupes étrangers, Volkswagen va à contre-courant puisque ses ventes ont progressé de 6,7 % en janvier. Le géant allemand demeure le premier importateur sur le marché français, avec 11,4 % du marché.

© 2019 AssurCity.